Appel à la bombe non fondé au Centre de formation Bel Avenir

Un appel à la bombe a forcé l'évacuation... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un appel à la bombe a forcé l'évacuation du Centre de formation professionnelle Bel Avenir, pavillon De-La-Salle, jeudi midi.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un appel à la bombe a nécessité l'évacuation, jeudi sur l'heure du dîner, du Centre de formation professionnelle Bel Avenir, pavillon De-La-Salle, sur la rue Jean-Bourdon à Trois-Rivières. L'appel était finalement non fondé.

L'appel a été logé vers 12 h 10, indiquant qu'un objet explosif avait été placé dans l'école. Aussitôt, les lieux ont été évacués et les policiers de la Sécurité publique ont effectué des vérifications afin de valider si l'appel était fondé ou non.

L'établissement du CPE Les Petits Collégiens, situé lui aussi sur la rue Jean-Bourdon, a également été évacué. Les enfants ont tous été dirigés vers l'église située tout près ou ont été pris en charge par leurs parents. 

Les étudiants ont pu réintégrer les lieux vers 13 h 45, alors que la Sécurité publique a pu conclure que l'appel était non fondé. Selon l'agent Michel Letarte de la Sécurité publique, une enquête a été ouverte et l'auteur de cet appel pourrait devoir répondre de ses actes.

Pas moins de 900 personnes étudient au pavillon De-La-Salle, soit 400 personnes à l'éducation aux adultes ainsi que 500 personnes en formation professionnelle. 

Toutefois, il n'a pas été possible de savoir combien de personnes avaient été évacuées, étant donné que les étudiants ne sont pas tous à l'école en même temps, en raison d'horaires atypiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer