Sirop d'érable: Tériak Caron plaide coupable

Le vol de sirop d'érable a été commis... (Photo d'archives)

Agrandir

Le vol de sirop d'érable a été commis dans cet entrepôt de Saint-Louis-de-Blandford.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À moins d'un revirement de dernière minute, Avick Caron sera vraisemblablement le seul à subir un procès devant juge et jury en lien avec le vol de sirop d'érable à compter du 16 janvier prochain.

Lundi, son frère Tériak Caron a en effet disposé de ses dossiers en plaidant coupable à un chef de possession de biens criminellement obtenus (en l'occurrence du sirop d'érable) pour fins de trafic, et ce, par le biais de la complicité. Les autres accusations ont par ailleurs fait l'objet d'un arrêt des procédures. 

Entre août 2011 et juillet 2012, Caron a reconnu avoir fait de la surveillance à l'entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles à Saint-Louis-de-Blandford où se trouvaient les barils de sirop d'érable. Il obéissait aux ordres d'une tierce personne. 

Il avait également pour rôle d'essuyer les traces de transvidage après que les barils eurent été vidés de leur contenu et remplis d'eau.

Une suggestion commune de sentence sera soumise au juge le 24 février prochain. Tout semble indiquer que c'est une peine dans la collectivité qui pourrait être imposée à Tériak Caron si le juge la trouve raisonnable. 

Par ailleurs, Inouk Caron, un autre membre de la famille Caron, a été acquitté des accusations portées contre lui puisque la Couronne a déclaré ne pas avoir de preuves suffisantes à offrir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer