Collision mortelle à Saint-Léonard-d'Aston

Le fardier impliqué dans l'accident a embouti un... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le fardier impliqué dans l'accident a embouti un poteau d'Hydro-Québec. Des équipes de la société d'État ont dû le réparer pour permettre de rebrancher plusieurs clients.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Léonard-d'Aston) Un automobiliste de 40 ans de la région de Montréal est décédé à la suite d'une violente collision frontale avec un fardier survenue en avant-midi dimanche, à Saint-Léonard-d'Aston.

La victime, un homme de 40 ans, prenait... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

La victime, un homme de 40 ans, prenait place dans ce véhicule utilitaire sport

Olivier Croteau

L'accident s'est produit vers 10 h 30 sur le 60e Rang, connu autrefois comme un tronçon de la route 155, au sud du village de Saint-Léonard-d'Aston. Bien que les circonstances de l'accident ne sont pas encore toutes connues, la Sûreté du Québec indique que le véhicule utilitaire sport de la victime a dévié de sa voie avant de heurter de plein fouet le fardier qui circulait en sens inverse. 

«L'homme qui se dirigeait en direction nord sur le 60e Rang a dévié de sa voie pour une raison qui demeure à éclaircir», explique la sergente Christine Coulombe, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

La collision a été d'une telle violence que des pinces de désincarcération ont dû être utilisées pour sortir la victime de l'habitacle de sa voiture.  

Le conducteur de ce fardier a aussi été transporté au centre hospitalier par ambulance. Il a de son côté subi des blessures qualifiées par les autorités de mineures. «À la suite de la collision, le fardier a heurté un poteau électrique», précise la sergente Coulombe. 

La route a été fermée à la circulation jusqu'en soirée, afin de permettre aux policiers de recueillir des informations pouvant expliquer les circonstances de cette collision mortelle et de remorquer le fardier. 

Selon la Sûreté du Québec, les conditions routières étaient bonnes au moment de l'accident. La chaussée était sèche, la visibilité était sans entrave et il n'y a aucune courbe sur ce tronçon. Les policiers étudient donc plusieurs hypothèses, comme un malaise de la victime ou un problème mécanique. Normalement dans ces circonstances, une autopsie est réalisée sur le corps de la victime et son véhicule est soumis à l'analyse.

L'accident a entraîné une interruption du service d'Hydro-Québec pour plusieurs abonnés du secteur, après que le fardier eut endommagé un poteau. En après-midi, 163 abonnés étaient sans électricité. Des équipes de techniciens de la société d'État ont dû se rendre sur place pour réparer le réseau. La situation devait être rétablie tard dimanche soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer