Une mère et sa fille perdent la vie

La collision entre les deux véhicules a été... (Caroline Bérubé)

Agrandir

La collision entre les deux véhicules a été très violente. La route 155 a été fermée dans les deux directions pendant quelques heures.

Caroline Bérubé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Une mère et sa fille de dix ans ont perdu la vie de façon tragique, mercredi matin, alors que leur véhicule a fait un violent face-à-face sur la route 155, juste à la sortie de la ville de La Tuque. La conductrice de l'autre véhicule a quant à elle été blessée et a été transportée à l'hôpital.

La collision entre les deux véhicules a été... (Caroline Bérubé) - image 1.0

Agrandir

La collision entre les deux véhicules a été très violente.

Caroline Bérubé

La collision est survenue peu après 11 h 30, au kilomètre 107 de la route 155, soit à proximité de l'accès sud de la ville de La Tuque. Le véhicule dans lequel prenait place les victimes circulait en direction sud. La collision serait survenue dans une courbe, alors qu'un véhicule de type VUS arrivait en sens inverse. Selon les premières constatations des enquêteurs de la Sûreté du Québec, une perte de contrôle due aux mauvaises conditions routières pourrait être à l'origine de l'accident, mais également la configuration de la route à cet endroit.

C'est que l'accident est survenu en haut d'une côte, dont la pente descend en courbe. La conductrice de la voiture aurait perdu le contrôle du véhicule pour se retrouver dans l'autre voie de façon perpendiculaire à la route. Le VUS qui arrivait en sens inverse, en raison de la courbe et de la pente, n'a eu aucune chance d'apercevoir le véhicule à temps pour éviter la collision.

L'impact a été si violent que le véhicule dans lequel prenaient place les deux victimes s'est retrouvé complètement broyé du côté passager, ne laissant aucune chance à ses deux occupantes. La mère, une femme de 38 ans, et sa fille de dix ans, sont d'ailleurs restées coincées plusieurs minutes dans le véhicule avant que l'on puisse les dégager.

Selon Annie Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec, elles n'étaient pas originaires de la région. Les identités n'ont toutefois pas été dévoilées, le temps que la Sûreté du Québec puisse joindre les familles touchées par ce drame. Selon nos informations, elles étaient en déplacement entre le Saguenay et la région montréalaise.

La conductrice de l'autre véhicule, qui se trouvait seule à bord, a elle aussi subi des blessures, mais on ne craint pas pour sa vie. Elle a immédiatement été transportée au centre hospitalier pour être soignée.

Sur place, les enquêteurs et spécialistes en reconstitution de scènes d'accident ont pu recueillir le témoignage de deux personnes afin d'éclaircir les circonstances. Toutefois, il semble bien qu'aucun élément criminel n'ait joué de rôle dans l'accident, qui serait bel et bien le résultat d'une perte de contrôle en raison de la chaussée glissante.

D'ailleurs, les conditions météorologiques ont compliqué le travail des enquêteurs, rapporte Annie Thibodeau. Les traces de freinage et de dérapage ont fini par être effacées en raison de la neige, explique-t-elle, rappelant aussi que des opérations de déneigement étaient en cours sur la route. Les enquêteurs ont donc complété le travail avec ce qui avait pu être observé sur place ainsi que les témoignages recueillis.

La route 155 a été fermée dans les deux directions le temps de l'enquête, mais a pu être rouverte en début d'après-midi.

Tempête

Par ailleurs, la région a finalement reçu près d'une trentaine de centimètres de neige et de grésil au cours de la tempête qui s'est abattue sur le Québec mardi et mercredi.

Même si une faible neige est tombé sur la région pendant une bonne partie de la journée de mercredi, la situation a été beaucoup plus calme que la veille. Comme le prévoyait Environnement Canada, les précipitations sont tombées en majeure partie mardi et pendant la nuit de mardi à mercredi.

De leur côté, les abonnés d'Hydro-Québec qui ont manqué d'électricité en raison des intempéries, principalement au Centre-du-Québec, ont été rebranchés au cours de la journée de mardi.

De plus, la plupart des patinoires de la ville de Trois-Rivières sont ouvertes et en bon état. 

Les conditions sont également favorables pour les sentiers, les pistes de ski de fond et de raquette se trouvant sur le territoire trifluvien.

Avec Mathieu Lamothe

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer