Le temps des Fêtes en prison pour Jean-Charles Labbé

Le docteur Jean-Charles Labbé lors d'un de ses... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Le docteur Jean-Charles Labbé lors d'un de ses passages au palais de justice.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Dr Jean-Charles Labbé pourra certes recouvrir sa liberté durant les procédures judiciaires intentées contre lui dans le dossier de Trois-Rivières en lien avec des voies de fait contre son père, mais il devra néanmoins passer le temps des Fêtes derrière les barreaux.

Lors de son retour devant le tribunal jeudi après-midi, la Couronne a en effet accepté de le remettre en liberté à la lumière d'un nouvel engagement et des garanties supplémentaires proposées par le Dr Labbé et son avocat, Me Jean-François Lauzon.

Toutefois, il devra patienter avant d'obtenir une véritable libération en raison de sa cause pendante à Montréal pour menace contre un membre d'une communauté religieuse avec des maracas. Comme le Centre de détention de Trois-Rivières n'est pas en mesure de le transférer au cours des prochains jours, il devra attendre au 6 janvier pour être ramené au palais de justice de Montréal. 

Rappelons que ce nouveau délit aurait été commis le 4 décembre dernier dans une ressource de Montréal qu'il fréquentait pour son problème de dépendance à l'alcool. Ses gestes et ses paroles lui avaient valu le dépôt de nouvelles accusations, soit celles de menaces et de bris d'engagements.

Compte tenu de ses causes pendantes à Trois-Rivières, le ministère public à Montréal avait refusé de le remettre en liberté, lui conseillant de régler ses dossiers à Trois-Rivières auparavant. Tout semble indiquer que la Couronne à Montréal va elle aussi accepter de le remettre en liberté avec les mêmes conditions que celles imposées à Trois-Rivières. Or, le ralentissement des activités durant cette période de l'année a de toute évidence joué contre lui. 

Ainsi, en ce qui concerne le dossier de Trois-Rivières, sa liberté éventuelle sera assortie de différentes conditions. Il devra ainsi fournir un engagement financier sans dépôt de 1000 $. Deux amis ont par ailleurs accepté de verser chacun 500 $ en guise de caution. Le Dr Labbé devra demeurer à Saint-Léon-le-Grand et respecter un couvre-feu de 22 h à 6 h.

Il lui sera interdit d'entrer en contact avec ses parents, d'avoir des armes, de se rendre dans des bars et de consommer de l'alcool. Il devra se rendre chez les Alcooliques anonymes dans les sept jours suivants sa sortie de prison pour y suivre des rencontres trois fois par semaine. Il a aussi l'obligation d'avoir un suivi psychologique et psychiatrique et de prendre sa médication. 

Sa cause a été reportée au 30 janvier. Le Dr Labbé a été arrêté en août dernier et accusé d'harcèlement criminel à l'encontre de ses parents, de voies de fait contre son père et de lui avoir proféré des menaces. Ses problèmes de consommation l'auraient rendu agressif envers ses parents qui l'hébergeaient depuis quelques mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer