Accident à Shawinigan: l'identité du conducteur décédé connue

L'automobiliste qui luttait pour sa vie mardi soir à la suite d'une collision... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'automobiliste qui luttait pour sa vie mardi soir à la suite d'une collision frontale sur la route 153 à Shawinigan est finalement décédé. Il s'agit de Gilles Beaupré, un homme âgé de 54 ans et originaire de Montréal.

L'accident est survenu vers 21 h près de la municipalité d'Hérouxville. Selon la Sûreté du Québec, l'automobiliste circulait en direction est lorsque pour une raison inconnue, il a changé de voie, son véhicule se retrouvant alors dans la voie opposée. Une enquête est toujours en cours afin de déterminer les circonstances de la collision.

La collision frontale n'a pu être évitée par un automobiliste roulant en direction ouest. Ce dernier, un homme de 39 ans de Shawinigan, a subi d'importantes blessures au bas du corps. Sa vie n'était pas en danger.

Eddy Vallée est retrouvé

Deux jours après avoir lancé un avis de recherche, la Direction de la police de Trois-Rivières a annoncé mercredi après-midi avoir retrouvé Eddy Vallée, 45 ans, porté disparu depuis le 15 octobre.

La collaboration du public avait été sollicitée pour retracer l'homme sans domicile fixe, qui avait été vu pour la dernière fois à Trois-Rivières.

Un traitement psychiatrique pour Rose-Aimée Simoneau

Rose-Aimée Simoneau, cette femme de 48 ans accusée de tentative de meurtre, a été déclarée inapte à comparaître. 

C'est du moins ce qu'a révélé, mercredi, l'évaluation psychiatrique de la suspecte qui a été faite ces derniers jours. À la demande des parties, le tribunal a donc ordonné qu'elle soit envoyée au Centre régional de santé mentale de Shawinigan pour y recevoir les traitements appropriés à son état. Rose-Aimée Simoneau sera donc ramenée au palais de justice de Trois-Rivières le 17 février pour la suite des procédures judiciaires.

Rappelons que le 13 décembre, elle aurait poignardé un homme de 66 ans dans une résidence du secteur Cap-de-la-Madeleine, lui causant des sérieuses blessures.

Cette femme compte de nombreux antécédents judiciaires dont certains en matière de violence. Elle est aussi connue à Trois-Rivières pour ses crises de colère. Encore mercredi dans le box des accusés, elle était en furie parce qu'elle refusait d'être traitée.

(Nancy Massicotte)

Vol de sirop d'érable: deux nouveaux plaidoyers de culpabilité

Deux autres individus reliés au spectaculaire vol de sirop d'érable ont finalement décidé de disposer de leurs dossiers. 

Il s'agit de Sylvain Bourassa et de Robert McLean. Les deux hommes ont chacun plaidé coupable à un chef de vol de plus de 5000 $ commis contre la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Un rapport présentenciel sera confectionné pour guider le tribunal sur la peine à prononcer. Les plaidoiries sur sentence ont été fixées au 24 février. 

Un autre suspect Jonhy Hazen a pour sa part été libéré des accusations portées contre lui.

Par ailleurs, le procès devant jury des frères Avick, Inouk et Tériak Caron, également accusés en lien avec le vol de 18,7 millions $ en sirop dans l'entrepôt de la Fédération à Saint-Louis-de-Blandford, devrait commencer le 16 janvier. D'ici là, une conférence préparatoire se déroule devant la Cour supérieure.

(Nancy Massicotte)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer