Vadeboncoeur a résisté, soutient Barbara Provencher

Barabra Provencher a longuement été interrogée mardi par... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Barabra Provencher a longuement été interrogée mardi par la Couronne dans le procès des quatre policiers en lien avec l'affaire Vadeboncoeur.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Couronne a longuement contre-interrogé, mardi, la policière Barbara Provencher, en lien avec son intervention lors de l'arrestation d'Alexis Vadeboncoeur.

Me Aryanne Guérin l'a confrontée toute la journée sur les gestes posés par elle et ses trois collègues le 2 février 2013 afin de soulever des contradictions dans son témoignage et son rapport.

Il a notamment été question de la résistance dont aurait fait preuve Alexis Vadeboncoeur lors de son arrestation. Mme Provencher a réitéré que Vadeboncoeur avait bel et bien résisté, et ce, dès le début de la poursuite à pied.

Même lorsqu'il a jeté son arme par terre, elle estime qu'il se gardait alors une opportunité de pouvoir la reprendre à n'importe quel moment. Et quand il s'est couché les bras en croix sur le sol, l'agente Provencher a relaté qu'il n'était pas davantage en mode de soumission puisque son arme se trouvait seulement à un pied de sa main gauche, donc encore plus près de lui.

La Couronne l'a aussi interrogée sur le niveau d'intoxication d'Alexis Vadebonceur, plus précisément au poste de police après son arrestation. Selon l'agente Provencher, il était alors calme et avait changé d'attitude.

Me Guérin lui a demandé quels étaient les symptômes qui pouvaient laisser croire à l'intoxication qui avait pourtant été constatée quelques minutes plus tôt par les policiers lors de son arrestation.

Elle a répondu que le fait qu'il soit calme ne voulait pas dire qu'il n'était pas intoxiqué pour finalement admettre qu'elle n'avait pas vu de symptômes d'intoxication au poste. 

Beaucoup de questions ont aussi été posées sur le rapport qu'elle a produit et qui fait l'objet des présentes accusations criminelles pour fabrication de faux documents. Selon elle, il s'agissait d'un complément de rapport relatant son intervention qui devait être inclus au dossier principal. 

Or, on a pu apprendre qu'elle a fait mention de certaines situations même si elle n'en avait pas été témoin personnellement comme, par exemple, le fait que Vadeboncoeur refusait de mettre ses mains dans son dos.

La policière soutient qu'elle avait alors le dos tourné puisqu'elle appliquait une technique de contrôle au niveau de la tête du suspect. Elle n'a pas non plus vu la plupart des gestes posés par ses collègues lors de l'arrestation. 

Confrontée par Me Guérin, elle a ainsi expliqué avoir donné certains détails qui lui avaient été communiqués plus tard, mais ce, dans le seul but de bien situer le déroulement de l'intervention. Elle a ainsi admis que les policiers avaient discuté de l'intervention dans la salle de rassemblement, ce qui est normal selon elle, d'autant plus qu'ils avaient également besoin de décompresser.

Quant à la fameuse vidéo, elle a mentionné qu'elle avait proposé d'utiliser cette bande pour prouver la résistance du suspect afin de porter des accusations d'entrave. Elle n'en a pas fait mention dans son rapport, croyant qu'elle était de toute façon incluse au dossier principal.

Enfin, elle a aussi été interrogée sur l'existence de ses notes personnelles qui n'ont jamais été remises à son employeur. Craignant qu'il existe un doute dans l'esprit du juge sur la possibilité qu'elles auraient pu être soustraites délibérément, les avocats de la défense ont demandé à ce qu'elles soient déposées en preuve afin d'éviter toute ambigüité. Le juge a finalement accepté mais dans un souci d'équité pour l'accusée.

Le procès va se poursuivre mercredi. La défense veut faire entendre un expert en biomécanique et en acquisition et traitement de signaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer