Des écoles et des commerces cambriolés à Shawinigan

Les écoles primaires Saint-Jacques et Immaculée-Conception, de même... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les écoles primaires Saint-Jacques et Immaculée-Conception, de même que l'école secondaire des Chutes, à Shawinigan, ont toutes été la cible de voleurs qui se sont emparés de matériel informatique dans les locaux des écoles.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Plusieurs vols de matériel informatique ont été commis au cours des dernières semaines sur le territoire de Shawinigan, forçant des commerces et même des écoles à renforcer la sécurité autour de leurs établissements.

L'école Immaculée-Conception... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

L'école Immaculée-Conception

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

L'école Saint-Jacques... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

L'école Saint-Jacques

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

La Sûreté du Québec, qui se veut rassurante en refusant de parler de «vague de vols», confirme tout de même mener des enquêtes dans tous ces dossiers.

Au moins trois écoles ont été la cible de voleurs cet automne, confirme Renée Jobin, conseillère en communication à la Commission scolaire de l'Énergie. Les écoles primaires Immaculée-Conception et Saint-Jacques ont en effet reçu la visite de voleurs, tout comme l'école secondaire des Chutes. Dans les trois cas, les voleurs ont ciblé du matériel informatique qui se trouvait à l'intérieur des classes et qui servait à l'enseignement auprès des élèves. 

«Dans tous les cas, on ne peut pas nécessairement parler d'une valeur très importante, mais ça implique une perte de services pour nos élèves et c'est ce que nous déplorons. Ça va prendre des délais pour remplacer le matériel, et pendant ce temps ce sont les élèves qui sont pénalisés», fait remarquer Renée Jobin.

Cette dernière assure que la sécurité autour des écoles a été renforcée, qu'un système de caméras de surveillance a même été ajouté. «Les consignes de sécurité usuelles ont aussi été répétées à tout le personnel pour éviter que ces appareils soient laissés à la vue», indique-t-elle.

Dans les trois cas, les systèmes d'alarme des écoles se sont déclenchés, mais les malfaiteurs ont eu tout juste le temps de se rendre aux locaux visés pour s'emparer du matériel et prendre la fuite avant que les policiers n'arrivent, ce qui laisse croire à la Commission scolaire que les voleurs savaient très bien où ils devaient se diriger. L'information a évidemment été communiquée à la Sûreté du Québec.

Le propriétaire d'Imprimerie Shawinigan, Claude Villemure, déplore que... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 2.0

Agrandir

Le propriétaire d'Imprimerie Shawinigan, Claude Villemure, déplore que son commerce ait été victime de vol.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

De son côté, le propriétaire d'Imprimerie Shawinigan, Claude Villemure, a lui aussi été victime d'un vol d'ordinateurs à la succursale du boulevard des Hêtres au cours des derniers jours. Les voleurs se seraient introduits par une fenêtre, échappant au système de caméras de surveillance déjà en place, pour s'emparer de quatre ou cinq ordinateurs.

«Pour nous, ça amène des dépenses pour la sécurité, évidemment, mais aussi tout un casse-tête, car les mandats que l'on réalise sont dans nos ordinateurs. L'un des équipements était pratiquement neuf, et on n'achète pas de la piètre qualité», explique Claude Villemure, ajoutant que certains mandats qui avaient demandé plus de 25 heures de travail ont été complètement perdus en raison de ce cambriolage et que le travail devait être repris depuis le début.

«Dans notre cas, nous sommes convaincus qu'ils étaient plusieurs, car ils sont notamment partis avec un écran de 27 pouces, et c'était à peu près impossible de transporter ce matériel-là tout seul», constate Claude Villemure, qui assure que la sécurité a aussi été renforcée dans son commerce. «Des angles morts pour les caméras de surveillance, il n'y en a plus», martèle-t-il.

À la Sûreté du Québec, on indique être en enquête dans tous ces dossiers, et que certaines vérifications avancent bien. Au total, trois écoles et deux commerces ont été victimes de vol, indique la porte-parole de la SQ, Annie Thibodeau, qui assure toutefois qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, puisque rien n'indique pour le moment que ces événements pourraient avoir un lien entre eux.

«L'important pour la population, c'est de demeurer vigilant. Si on vous offre du matériel informatique à bas prix, si ce qu'on vous propose est trop beau pour être vrai, méfiez-vous. Demandez le numéro de série de l'appareil et faites-le vérifier avant d'effectuer votre achat. 

Si vous deviez acheter du matériel qui a été volé, même si vous n'êtes pas au courant, vous serez rencontré par les policiers. Le matériel que vous avez acheté sera saisi et vous ne serez pas remboursé», rappelle Annie Thibodeau, invitant toute personne qui possède de l'information relative à ces vols à communiquer avec la Sûreté du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer