Un autre glissement de terrain dans la région

Une famille a dû être évacuée à la... (Photo: Francois Gervais)

Agrandir

Une famille a dû être évacuée à la suite d'un glissement de terrain survenu à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Photo: Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Geneviève-de-Batiscan) Un deuxième glissement de terrain est survenu sur les berges de la rivière Champlain en moins d'un mois.

Les autorités s'attendent à un second glissement, plus... (Sécurité civile) - image 1.0

Agrandir

Les autorités s'attendent à un second glissement, plus important cette fois.

Sécurité civile

Le glissement de terrain n'a pas encombré la... - image 1.1

Agrandir

Le glissement de terrain n'a pas encombré la rivière comme ce fut le cas à Saint-Luc-de-Vincennes.

Après l'important glissement survenu à Saint-Luc-de-Vincennes au début du mois de novembre, un second événement a été découvert la semaine dernière à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Une famille de quatre personnes a même dû être évacuée, car les autorités s'attendent à ce que la terre glisse une fois de plus. 

Ces fissures qui s'étendent sur une centaine de mètres ont été découvertes par un agriculteur qui travaillait sur sa terre. Des experts se sont rendus sur place la semaine dernière afin d'évaluer l'état de la situation. L'évacuation a alors été demandée par la Municipalité à la suite d'une recommandation de la Sécurité civile. 

«La famille a été évacuée par mesures préventives. Le glissement de terrain est quand même loin de la maison, mais avec les événements de Saint-Luc-de-Vincennes, nous ne voulions pas prendre de chance», explique le maire de la localité, Christian Gendron.

«Ces résidents devraient être évacués pour deux semaines, le temps d'avoir toutes les analyses des spécialistes. Nous ne sommes toutefois pas inquiétés pour la route.»

Le maire Gendron avoue toutefois que les glissements de terrain sont relativement fréquents à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. «Nous en avons peut-être chaque deux ans», note-t-il. 

Des tests ont donc été réalisés depuis la découverte des impressionnantes fissures longues d'une centaine de mètres. Mais en raison de l'instabilité du sol, les ingénieurs de la Sécurité civile ne peuvent s'y rendre de façon sécuritaire.

D'ailleurs, un périmètre de 200 mètres par 150 mètres a été érigé afin d'éviter un drame. La Sécurité civile évalue maintenant la situation au jour le jour afin de voir si ce périmètre sera agrandi ou diminué. 

Rendu inaccessible pour des raisons de sécurité, le terrain où les fissures ont été découvertes a été inspecté à l'aide d'un drone lundi. Au cours des prochains jours, du carottage doit être effectué par des spécialistes pour déterminer la stabilité du sol. 

L'apparition de ces fissures ne laisse présager rien de bon, croit la Sécurité civile. 

Celle-ci est catégorique voulant qu'un second glissement de terrain se produise à cet endroit. «On sait qu'il va y avoir un autre glissement de terrain, plus gros cette fois, mais on ne sait pas quand. C'est Dame Nature qui décide», affirme Sébastien Doire, le directeur régional de la Sécurité civile. 

Le sol en bordure de la rivière Champlain à Sainte-Geneviève-de-Batiscan est identique à celui où a eu lieu le glissement de terrain de Saint-Luc-de-Vincennes. Le directeur régional de la Sécurité civile indique qu'il s'agit d'un sol composé d'argile marine, une particularité héritée de l'ancienne mer de Champlain. 

«L'argile marine est normalement très dure, mais elle a la particularité de rapidement se transformer lorsqu'elle est en contact avec de l'eau. Son état devient alors vite liquide», vulgarise Sébastien Doire. «Des terrains avec ce type d'agile peuvent glisser très rapidement sur une grande dimension.»

Consciente des risques, la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan surveille de près l'évolution de la situation. La Sûreté du Québec doit de plus patrouiller plus régulièrement ce secteur afin de noter toute anomalie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer