Agressions sexuelles: début de l'enquête sur caution de Daren Leclerc

Daren Leclerc... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Daren Leclerc

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Daren Leclerc, ce jeune homme de Saint-Luc-de-Vincennes arrêté pour agression sexuelle le 2 novembre dernier, était de retour en cour, mercredi, au stade de son enquête sur caution.

Âgé de seulement 18 ans, il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement trois jeunes femmes depuis la fin de septembre dernier, dont une qui était mineure. On lui reproche également des infractions à connotation violente mais non sexuelle envers une autre jeune femme alors qu'il venait à peine d'atteindre sa majorité. 

Détenu depuis son arrestation, il a donc entrepris des démarches pour tenter de reprendre sa liberté durant les procédures judiciaires. Pour l'occasion, il est défendu par Me Matthieu Poliquin et Me Alexandre Biron. 

Toutefois, il importe de préciser que son enquête sur caution, qui se déroule devant le juge Jacques Trudel, fait l'objet d'une ordonnance de non-publication sur la teneur de la preuve entre autres. 

Cette interdiction s'applique donc sur le premier témoignage entendu mercredi, soit celui de l'enquêteur Sylvain Gobeil de la Sûreté du Québec, qui a été appelé à la barre par le procureur de la Couronne, Me Hippolite Brin. Le policier a entre autres relaté les déclarations faites par des présumées victimes. 

L'enquête sur caution devrait se poursuivre le vendredi 25 novembre.

Rappelons que lorsqu'il avait été arrêté, Daren Leclerc avait immédiatement été accusé d'agression sexuelle, de voie de fait, de menace et de harcèlement envers une jeune femme de 16 ans. 

Les faits allégués seraient survenus entre le 6 et le 7 octobre dernier à son domicile de Saint-Luc-de Vincennes. Or, la Sûreté du Québec avait alors déjà retracé d'autres victimes probables. 

Effectivement, les plaintes logées par les autres jeunes femmes ont donné lieu au dépôt de nouvelles accusations dans les jours suivants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer