Voies de fait graves avec un couteau: Keven Paillé plaide coupable

Keven Paillé fera l'objet d'une requête pour le... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Keven Paillé fera l'objet d'une requête pour le faire déclarer délinquant à contrôler ou délinquant dangereux.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Keven Paillé, cet individu de Trois-Rivières bien connu des milieux policiers pour ses gestes de violence, fera l'objet d'une requête pour le faire déclarer délinquant à contrôler ou délinquant dangereux.

Lors du retour en cour de Paillé mercredi, le procureur de la Couronne, Me Jean-Marc Poirier, a d'ailleurs demandé au juge Jacques Trudel qu'il soit envoyé en évaluation pour déterminer son degré de dangerosité. Comme sa demande a obtenu l'aval du tribunal, Paillé sera évalué et ramené en cour le 20 décembre pour la suite des procédures. 

Il est vrai que les dossiers de nature violente ne cessent de s'accumuler. En présence de son avocate, Me Karine Bussière, Paillé a d'ailleurs disposé de ses plus récents dossiers mercredi. Il était notamment accusé de tentative de meurtre contre deux individus en lien avec des événements survenus le 1er septembre 2014. 

Sans aucune raison, il avait asséné des coups de couteau à deux individus qui parlaient à sa mère dans un immeuble de la rue Hart à Trois-Rivières. Selon des témoins, Paillé était alors complètement intoxiqué. Il avait piqué l'un des deux hommes au cou à deux reprises.

L'autre avait pour sa part reçu quatre coups dont trois au cou et un autre dans le dos. Paillé avait par la suite pris panique et s'était enfui. Il avait été arrêté quelques heures plus tard lors d'une opération de ratissage. 

Puisqu'il pouvait subsister un doute raisonnable sur son intention réelle de tuer, la Couronne a accepté un plaidoyer de culpabilité sur des accusations réduites, soit celles de voies de fait graves. Paillé a également admis avoir commis un bris de probation ce soir-là. 

Enfin, il a plaidé coupable à des chefs de voies de fait et menaces contre des agents de services correctionnels le 22 avril 2015 à la prison de Trois-Rivières. Il avait notamment craché à deux reprises sur l'un d'eux et il avait proféré des menaces de mort. 

Rappelons que Paillé compte de nombreux antécédents judiciaires en matière de violence. Il a notamment été condamné à 15 mois de prison en mai 2011 pour des voies de fait graves en lien avec une violente agression au couteau survenue dans un appartement de la rue Radisson à Trois-Rivières. La victime avait alors reçu cinq coups de couteau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer