Ritchie Macdonald de retour devant les tribunaux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Un jeune homme de 19 ans de La Tuque était de retour devant le tribunal, jeudi, au palais de justice de La Tuque. Au terme de son enquête sur caution, Ritchie Macdonald a été remis en liberté par la juge Guylaine Tremblay.

Il sera toutefois soumis à de nombreuses conditions en attendant la suite des procédures judiciaires. Il devra notamment respecter un couvre-feu de 18 h 30 à 6 h 30, suivre une thérapie fermée, poursuivre ses démarches avec le Carrefour jeunesse emploi, s'abstenir de consommer de l'alcool ou des drogues, et ne pas conduire. Il lui est interdit de communiquer avec ses complices.

Le jeune homme de La Tuque a comparu cette semaine pour répondre à plusieurs accusations. On lui reproche, entre autres, d'avoir conduit avec les facultés affaiblies et d'avoir eu en sa possession un véhicule automobile sachant qu'il avait été obtenu de la perpétration d'une infraction criminelle.

Le suspect se serait permis une balade avec un complice comme passager après avoir passé la nuit à consommer. Des témoins auraient fait état de plusieurs symptômes reliés à la consommation d'alcool et de stupéfiants. Le véhicule dans lequel ils circulaient aurait été volé quelques jours auparavant. Les suspects auraient fait deux accidents avant de démolir ce qu'il restait du véhicule et de se sauver dans les bois.

Il a également été accusé d'avoir omis de se conformer à une promesse remise à un juge de paix soit de garder la paix et d'avoir une bonne conduite et de ne pas conduire un véhicule à moteur. 

Il faut dire que ces infractions auraient été commises le 18 septembre. Quelques jours à peine après qu'un juge l'eut libéré sous certaines conditions dans un autre dossier. Il venait de comparaître pour des accusations de conduite dangereuse et d'avoir omis d'arrêter son véhicule, dans le but de fuir. 

L'individu aurait atteint une vitesse de 126 km/h dans une zone de 70 et de 163 km/h dans une zone de 50 km/h. 

Les policiers avaient d'ailleurs mis fin à la poursuite dans le secteur du chemin Wayagamac pour des raisons de sécurité. Les agents avaient poursuivi le ratissage dans les environs pour localiser le véhicule un peu plus tard et arrêter le conducteur.

La série de délits qu'on reproche au jeune homme de 19 ans ne s'arrête pas là. Il est accusé le 6 novembre d'avoir brisé une fois de plus ses conditions à deux reprises, notamment, en conduisant un véhicule à moteur. Il a aussi été accusé d'avoir volé un véhicule.

Le 6 novembre, un individu de Sainte-Anne-de-Beaupré a contacté les policiers pour de l'assistance, car sa fille de 12 ans voulait quitter le domicile avec deux inconnus. Les deux hommes disaient venir de La Tuque, dont Ritchie Macdonald qu'elle aurait rencontré sur Facebook. Les deux hommes ont quitté avant l'arrivée des policiers. 

Un peu plus tôt avant l'incident, l'accusé et son complice se seraient arrêtés pour demander leur chemin. Cette personne a aussi contacté les policiers après avoir appris d'une connaissance de La Tuque, via Facebook, que le véhicule aurait été volé.

Ritchie Macdonald a été arrêté peu de temps après.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer