Agression sexuelle: le présumé complice ne se souvient de rien

Le procès de Marcel Boivin s'est poursuivi jeudi.... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le procès de Marcel Boivin s'est poursuivi jeudi.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le procès de Marcel Boivin s'est poursuivi, jeudi, au palais de justice de La Tuque. L'ancien haut dirigeant du conseil de bande de Wemotaci est accusé d'avoir agressé sexuellement la plaignante en 1984 avec la participation d'une autre personne.

Jean-Paul Néashish, ancien chef de police de la... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Jean-Paul Néashish, ancien chef de police de la communauté atikamekw de Wemotaci et présumé complice, a été appelé à la barre des témoins.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

La Couronne a appelé à la barre Jean-Paul Néashish, l'ancien chef de police de la communauté atikamekw de Wemotaci et présumé complice.

Jean-Paul Néashish a clairement affirmé qu'il ne se souvenait pas du tout des événements dont il a été reconnu coupable dernièrement et qui impliqueraient Marcel Boivin.

«Je ne m'en souviens pas... Non, je ne m'en souviens pas», a-t-il répété à plusieurs reprises.

Le procureur de la Couronne ne s'est pas gêné pour le questionner sur sa mémoire. Jean-Paul Néashish a avoué avoir «présentement» des problèmes de mémoire.

«C'est très récent [...] Peut-être depuis deux ans après mon arrestation (en 2012)», a lancé Jean-Paul Néashish.

Il a parlé de la relation qu'il entretenait avec l'accusé Marcel Boivin, «un grand ami» avec lequel il a travaillé pendant plusieurs années notamment comme négociateur du Conseil de la nation atikamekw.

Il a aussi avoué connaître la plaignante au dossier. C'était la fille d'un bon ami, mais il n'a «jamais eu de relation proprement dite avec elle». Il a également été longuement question des véhicules utilisés par les policiers et de l'uniforme durant son interrogatoire.

Les déclarations, dont une incriminante pour les deux complices, faites par le témoin en 2012 ont fait l'objet de plusieurs questions. Jean-Paul Néashish a affirmé qu'il ne voulait pas les faire. Selon ses dires, il les aurait faites pour pouvoir «sacrer son camp».

En contre-interrogatoire, Jean-Paul Néashish a maintenu «qu'il n'y avait rien de vrai» dans les déclarations faites aux policiers. Questionné à cet effet par l'avocat de la défense, Me Louis-Michel Côté, le témoin a affirmé qu'il n'avait pas commis l'agression sexuelle et que Marcel Boivin n'était pas impliqué. 

Deux témoins policiers ont été entendus par la suite dans le cadre d'un voir-dire. Le procureur du ministère public, Me Éric Thériault, souhaite que les déclarations de 2012 faites par Jean-Paul Néashish soient déposées en preuve pour leur contenu. 

L'ancien chef de police de Wemotaci avait fait des aveux aux policiers dans ces déclarations et avait également incriminé son bon ami Marcel Boivin dans un des dossiers. 

Il faut dire que lors du procès de Jean-Paul Néashish, le juge avait admis les deux déclarations faites par ce dernier en preuve, après la tenue d'un voir-dire.

Les avocats soumettront leurs arguments à la juge dans le cadre des plaidoiries sur le voir-dire à la prochaine date. 

Rappelons que mercredi, à l'ouverture du procès, la Couronne a fait entendre l'oncle de la plaignante et la plaignante elle-même. La Couronne a d'ailleurs annoncé que sa preuve sera terminée. L'avocat de Marcel Boivin a fait savoir qu'il présenterait une défense. 

Rappelons également que l'ancien chef de police Jean-Paul Néashish a été reconnu coupable de plusieurs chefs d'accusation de nature sexuelle et condamné à six ans de prison. D'ailleurs, il demandera l'autorisation de porter en appel la déclaration de culpabilité rendue en première instance. 

L'avocat de ce dernier devra toutefois être relevé de son retard de plusieurs mois. Le délai pour appeler est habituellement de 30 jours. Les requêtes devraient être entendues la semaine prochaine à la Cour d'appel du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer