Les faits divers en bref

Sylvain Nolette fait l'objet d'un mandat d'arrestation....

Agrandir

Sylvain Nolette fait l'objet d'un mandat d'arrestation.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un présumé fraudeur arrêté

La police de Trois-Rivières a arreté, mardi, Sylvain Nolette, un présumé fraudeur de personnes âgées qu'elle recherchait depuis quelques heures.

Une enquête était en cours sur Nolette en lien avec plusieurs dossiers de fraude. Le suspect avait été identifié et faisait également l'objet d'un mandat d'arrestation. Il s'agit d'un homme de 50 ans de Trois-Rivières. 

Il aurait sollicité des personnes âgées afin d'exécuter des travaux pour lesquels un acompte était exigé. Or, les travaux en question n'étaient pas complétés, voire jamais réalisés. 

Déjà accusé dans d'autres dossiers, Nolette avait été remis en liberté mais sous conditions dont celle qui lui interdit justement de faire un contrat ou de faire des travaux chez une personne âgée de plus de 65 ans. 

Quiconque a été victime d'un tel stratagème est invité à communiquer avec l'enquêteuse Ann Bertrand au 819-370-6700 poste 3291. 

Nolette a été retrouvé dans un appartement du secteur Cap-de-la-Madeleine mardi soir.

(Avec Louis-Simon Gauthier)

La SQ appelle à la prudence

La Sûreté du Québec (SQ) met en garde la population à propos d'un tout nouveau stratagème de fraude lié à de l'affichage de logo publicitaire sur les voitures. 

Les escrocs offrent un salaire hebdomadaire, qui en fait n'en est pas un, de plusieurs centaines de dollars aux citoyens qui acceptent d'afficher de la publicité sur leur véhicule personnel.

Les victimes, rejointes au hasard via la messagerie électronique ou par différents sites Web, sont d'abord invitées à s'adresser au département du marketing d'une présumée entreprise afin de récupérer un chèque d'une valeur de quelques milliers de dollars. La somme est censée couvrir l'affichage ainsi qu'une semaine de salaire.

Le montant résiduaire doit ensuite être transféré en argent comptant dans le compte de l'entreprise frauduleuse pour obtenir le logo publicitaire à apposer sur la voiture. 

Les arnaqueurs encaissent finalement les fonds, ce qui n'est pas le cas des victimes puisque le chèque s'avère être sans provision.

Le public est invité à contacter son poste de police local s'il a des informations relatives à ce sujet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer