Deux morts mystérieuses dans un garage

Les enquêteurs de l'Unité des crimes majeurs et... (Olivier Croteau)

Agrandir

Les enquêteurs de l'Unité des crimes majeurs et les techniciens en identité judiciaire de la Sûreté du Québec ont longuement étudié le garage où les corps de deux personnes ont été retrouvés samedi.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bécancour) Les corps de deux personnes, un homme et une femme, ont été retrouvés samedi après-midi dans un garage privé situé derrière un immeuble à logements de Bécancour. Au lendemain de cette macabre découverte, la Sûreté du Québec (SQ) envisage plusieurs hypothèses quant à la cause des 
décès.

Les deux personnes retrouvées mortes samedi habitaient dans... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Les deux personnes retrouvées mortes samedi habitaient dans cet appartement de l'avenue Cyr, à Bécancour.

Olivier Croteau

Les policiers ont été appelés à se rendre sur place vers 13 h à la suite de l'appel d'un proche inquiet de ne pas avoir de nouvelles des deux personnes. C'est lors de l'arrivée des patrouilleurs que les corps ont été découverts dans ce garage de l'avenue Cyr.

Les victimes sont une femme âgée dans la trentaine et un homme, près de la soixantaine. Selon des voisins, ils formaient un couple, et ils n'avaient pas été vus depuis un certain temps. Toujours selon des voisins rencontrés sur place, ce couple ne se «mêlait pas vraiment au voisinage». 

Des policiers de l'Unité des crimes majeurs ainsi que du service d'identité judiciaire de la Sûreté du Québec ont étudié la scène samedi soir et durant la nuit. Un périmètre a été érigé autour du garage et de la résidence. Dimanche, un patrouilleur était chargé de surveiller l'endroit.

Les corps des deux personnes ont été retrouvés... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Les corps des deux personnes ont été retrouvés dans ce garage privé.

Olivier Croteau

La scène comporte des traces de violence, mais aucune hypothèse n'est pour l'instant retenue. Il ne s'agit toutefois pas de morts accidentelles ou naturelles. La Sûreté du Québec ne veut pas s'avancer en affirmant qu'il pourrait s'agir d'un drame conjugal.  

«Il est possible que ce soit un meurtre suivi d'un suicide ou un pacte de suicide», expliquait samedi soir le sergent Daniel Thibodeau de la Sûreté du Québec. «Pour l'instant, nous ne sommes pas en mesure de déterminer les causes des décès.»

La porte-parole du corps policier précisait dimanche que des autopsies doivent être réalisées sur les corps des deux personnes. Celles-ci devraient être effectuées en début de semaine. Elles sont essentielles, souligne la SQ, pour expliquer plus précisément les circonstances des décès. 

Plusieurs jeunes familles résident dans ce secteur de Bécancour. Des mères de jeunes enfants rencontrées sur place avouent que l'opération policière a soulevé plusieurs questions chez les enfants.

Elles soulignent qu'un enfant a même été confronté à la vue des deux cadavres recouverts de draps de la fenêtre de sa chambre située à un des étages du bâtiment voisin même si les policiers avaient fait attention de ne pas exposer la scène aux regards des curieux. 

Également à Bécancour, une personne a été retrouvée blessée dans une résidence de la rue Godefroy samedi.

Elle a été transportée à l'hôpital, mais on ne connaît pas son état de santé. Les policiers ont saisi des armes dans cette résidence, mais la thèse de l'acte criminel est rejetée. 

«Rien ne démontre pour l'instant que ces deux événements soient reliés», précisait samedi soir le sergent Thibodeau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer