Écrasement causant la mort de Jim Prentice: l'enquête sera difficile

L'épave de l'avion a été retrouvée au nord-est... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE/BST)

Agrandir

L'épave de l'avion a été retrouvée au nord-est de Winfield, à environ 18 kilomètres de Kelowna.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE/BST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
KELOWNA, C.-B.

Selon un expert en aviation, trouver les causes de l'accident d'avion qui a tué quatre personnes, dont l'ancien premier ministre de l'Alberta, Jim Prentice, sera très difficile à cause de l'absence d'enregistreur de données de vol.

Jurek Sasiadek, de l'Université Carleton, à Ottawa, croit que l'enquête sur cette tragédie sera longue et difficile parce que le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) aura accès à un nombre limité de renseignements.

Samedi, l'enquêteure désignée du BST, Beverley Harvey, avait indiqué qu'un tel appareil n'était pas obligatoire sur ce type d'avion.

Le B.S.T. avait recommandé en 2013 que le ministère des Transports du Canada oblige les propriétaires de petits avions à munir les appareils d'enregistreur de données de vol.

Selon un communiqué de Transports Canada, l'installation d'un enregistreur de données de vol sur un petit appareil est laissée à la discrétion du pilote.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer