Projet Navire: l'une des présumées têtes dirigeantes recherchées

André Jr Lacombe...

Agrandir

André Jr Lacombe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le démantèlement d'une importante organisation criminelle spécialisée dans le trafic de plusieurs substances illicites a donné lieu à deux arrestations dans la région et le dépôt d'un mandat d'arrestation contre l'une des présumées têtes dirigeantes.

André Jr Lacombe, 48 ans de Shawinigan, est en effet activement recherché par les corps policiers. Avec Edgar Pitre de Montréal, il serait à la tête de ce réseau de trafic de cocaïne, de métamphétamine, de haschisch et de cannabis qui opérait dans les régions de Shawinigan et de Montréal. Des informations laissent croire aux policiers qu'il serait présentement à l'extérieur du pays. 

Quant aux deux individus arrêtés dans la région, l'un est âgé de 40 ans et demeure à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Le second a 34 ans et est domicilié à Shawinigan-Sud. Les deux ont des antécédents judiciaires. 

Rappelons que l'Escouade régionale mixte de la Mauricie, en collaboration avec la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), l'agence du revenu du Canada (ARQ) et les services de police de Trois-Rivières, Montréal, Québec, et Laval, a procédé mercredi au démantèlement de cette organisation criminelle dans le cadre du projet Navire. Cette organisation aurait fourni différentes cellules de distribution situées au Québec, en Ontario ainsi qu'au Nouveau-Brunswick. 

Pour l'occasion, plus d'une centaine de policiers ont participé à l'opération. Ils ont ainsi procédé à un total de 12 arrestations dont l'autre présumée tête dirigeante, Edgar Pitre, 69 ans.

Parmi les individus arrêtés, huit devaient comparaître au palais de justice de Montréal jeudi, alors que les quatre autres ont été libérés par voie de sommation. Les accusations auxquelles ils pourraient faire face sont possession de cannabis, haschich, cocaïne et de métamphétamine dans le but d'en faire le trafic, ainsi que de complot. 

L'opération a également donné lieu à 13 perquisitions. Outre celles effectuées à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, d'autres ont eu lieu à Montréal, Laval, Québec.

Elle est en quelque sorte l'aboutissement d'une première série de perquisitions réalisées le 22 octobre 2015 dans les villes de Montréal, Shawinigan et Mascouche. Aucune arrestation n'avait alors été effectuée.

À ce jour, près de 400 kg de haschich, 13 kg de Cannabis, 750 grammes de cocaïne, 200 comprimés de méthamphétamine, 175 000 $ en argent canadien, deux véhicules et un téléphone cellulaire ont été saisis. 

L'enquête se poursuit et d'autres arrestations et perquisitions pourraient avoir lieu.

Les policiers rappellent que toute information sur le crime organisé peut être transmise en tout temps et de façon confidentielle à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer