Incitation à des contacts sexuels: un ex-entraîneur du CMI plaide coupable

Pierre-Olivier Rondeau a été congédié par le Collège... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Pierre-Olivier Rondeau a été congédié par le Collège Marie-de-l'Incarnation le 16 mars.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivères) Pierre-Olivier Rondeau, cet ex-entraîneur de hockey du Collège Marie-de-l'Incarnation, n'a pas perdu de temps pour régler ses comptes avec la justice.

Cinq mois après avoir été accusé de crimes à caractère sexuel, l'homme de 25 ans a en effet enregistré un plaidoyer de culpabilité, jeudi, au palais de justice de Trois-Rivières en présence de son avocat Me Simon Ricard. Il a admis avoir incité un mineur à se livrer à des contacts sexuels entre décembre 2015 et mai 2016. 

Selon la preuve recueillie dans cette histoire, Rondeau, qui était un entraîneur des Panthères du CMI, s'était lié avec un jeune étudiant de 14 ans qui était inscrit au programme de hockey de l'école privée. 

Rondeau a ainsi échangé avec l'adolescent des messages par le biais des réseaux sociaux. Du même coup, il lui a demandé de se filmer pendant qu'il se masturbait et de lui envoyer la vidéo, ce qui a été fait. C'est la mère de la victime qui a porté plainte aux policiers après avoir découvert la nature de leurs messages sur Internet.

L'accusation qui, au départ, avait été portée par acte criminel a été réduite à celle par voie sommaire, et ce, à la suite de discussions menées entre la procureure de la Couronne, Me Catherine Roberge, et Me Ricard. 

Du même coup, la peine minimale passera donc d'un an de prison à 90 jours. Ceux-ci pourraient même être purgés de façon discontinue. 

Quant au deuxième chef qui avait été porté contre lui, soit leurre, le tribunal a prononcé un arrêt des procédures. 

Compte tenu de son jeune âge et de son absence d'antécédents judiciaires, Rondeau devra rencontrer un agent de probation dans le but de confectionner un rapport présentenciel visant à guider le tribunal sur la peine à prononcer. Il devra revenir en cour le 17 janvier pour la suite des procédures. 

Pierre-Olivier Rondeau faisait partie de l'équipe des entraîneurs des Panthères du CMI en 2015 et 2016. La direction de l'école l'a congédié le 16 mars dernier. 

Même s'il est toujours en liberté, Pierre-Olivier Rondeau doit cependant respecter certaines conditions dont celle de ne pas être en contact avec des personnes âgées de moins de 18 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer