La centrale 9-1-1 en sous-traitance

Dès mardi après-midi, le service des appels d'urgence... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dès mardi après-midi, le service des appels d'urgence à Trois-Rivières sera sous-traité par une entreprise privée de Shawinigan. Une situation dénoncée par le syndicat.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Dès 15 heures mardi après-midi, les appels qui entreront par le 9-1-1 à Trois-Rivières ne seront plus traités par la centrale d'appels d'urgence, mais par la compagnie Groupe CLR de Shawinigan, à qui la Ville de Trois-Rivières sous-traitera désormais ce service.

Une situation qui est loin de plaire au Syndicat des fonctionnaires de la Ville (SCFP), qui lance mardi matin une offensive publicitaire, notamment dans Le Nouvelliste.

On peut y lire «Dès aujourd'hui, le 23 août, les appels seront reçus par des gens sous-payés qui ne connaissent pas le territoire de Trois-Rivières. Cela pourrait occasionner des retards lors d'appels d'urgence. Cela constitue des pertes d'emplois de qualité pour la ville de Trois-Rivières».

Selon Maxime Valade, conseiller syndical au SCFP, l'objectif était surtout d'informer la population de cette nouvelle réalité qui pourrait avoir des répercussions, estime le syndicat.

«Nous avons tenté de le dénoncer à l'interne, mais nous n'avons pas réussi à faire renverser la décision de la Ville. On peut tout de même en informer la population», croit M. Valade.

On se souviendra que la décision de sous-traiter le service des appels 9-1-1, prise en février dernier, s'inscrivait dans la réingénierie des services municipaux, au cours de laquelle la Ville avait prévu revoir chaque service afin d'optimiser son fonctionnement et ses coûts.

Or, pour le syndicat, il s'agit d'emplois de grande qualité qui n'existent plus à la Ville. Un répartiteur à Trois-Rivières pouvait être payé environ 26 $ de l'heure, et jusqu'à 31 $ pour un chef d'équipe.

«À notre connaissance, les employés du Groupe CLR qui feront ce travail sont en bas de 20 $ de l'heure», déplore Maxime Valade, qui ajoute que le fait que les employés ne soient plus situés à Trois-Rivières n'est pas non plus une bonne nouvelle.

«Ils ne seront pas physiquement sur place. Nos employés de la centrale étaient des citoyens de Trois-Rivières qui connaissaient le territoire sur le bout de leurs doigts», ajoute-t-il.

Gagnant-Gagnant

«Personne ne perd son emploi. Une dizaine d'employés resteront à la centrale pour la gestion des appels à l'interne. Plusieurs sont partis à la retraite. Les autres employés ont tous été relocalisés dans d'autres services de la Ville», assure le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant.

D'un autre côté, l'administration municipale dit réaliser de grandes économies avec ce changement. «Sur une période de dix ans, ça va nous faire sauver tout près de 3 M$», ajoute M. Toutant, qui précise que les changements technologiques liés aux appels d'urgence seront également pris en charge par Groupe CLR.

«Et au final, ça va créer une dizaine d'emplois du côté de Shawinigan. Alors c'est difficile de voir ça autrement que gagnant-gagnant», croit-il.

À compter de 15 heures mardi après-midi, les appels logés au 9-1-1 qui concernent la police ou les ambulances seront basculés vers la Sécurité publique de Trois-Rivières, où la centrale interne prendra le relais pour le suivi de l'appel.

Un appel incendie, quant à lui, sera envoyé au service incendie de la Sécurité publique, mais sera suivi du début à la fin par la centrale de Groupe CLR.

«Le service va être le même. CLR a déjà des contrats avec d'autres villes, ils ont une grande expérience. Nous sommes persuadés que la sécurité des gens sera respectée et même bonifiée», mentionne Yvan Toutant.

Partager

À lire aussi

  • <em>L'appel de la sous-traitance</em>

    Éditorial

    L'appel de la sous-traitance

    C'est un modèle qui devient de plus en plus inquiétant et qui ne se justifie bien souvent que par des économies qu'on fait miroiter. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer