Les faits divers en bref

Les policiers ont repêché le corps de la... (Justin Chachai)

Agrandir

Les policiers ont repêché le corps de la victime vers 17 h mardi soir.

Justin Chachai

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Réservoir Gouin: le corps de la victime identifié

Le corps repêché dans les eaux du réservoir Gouin, mardi soir, était bien celui du pêcheur qui manquait à l'appel. Il s'agit de Patrick Ottawa, un homme de 47 ans originaire de Manawan.

L'homme qui résidait dans la communauté autochtone d'Opitciwan avait été porté disparu très tard lundi soir. On avait retrouvé son embarcation et sa casquette à l'eau.

Rappelons qu'une opération de recherche a eu lieu sur le réservoir Gouin dans le secteur d'Opitciwan en Haute-Mauricie mardi. Les policiers avaient finalement retrouvé le corps de la victime en fin de journée.

Un cycliste happé près de l'Amphithéâtre

Une collision entre un véhicule automobile et un cycliste est survenue vers 10 h mercredi près de l'Amphithéâtre de Trois-Rivières à l'angle de la rue des Commissaires et du boulevard des Draveurs.

L'accident serait survenu près d'une intersection, mais l'automobiliste en question se serait immobilisé à l'arrêt-stop avant de poursuivre sa route. L'impact a causé des blessures importantes au cycliste, qui ne portait pas son casque protecteur.

Selon les plus récentes informations, la vie de la victime ne serait pas en danger.

Tentative de vol qualifié dans un dépanneur

Une dame de 44 ans aurait tenté de commettre un vol au dépanneur Pitre, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, au cours de la soirée de mercredi. Malgré la menace, les employés du commerce de la rue Brunelle ne se sont pas laissés intimider. À l'arrivée des policiers, la dame avait été maîtrisée par les commis. Les agents de la paix ont appréhendé la suspecte vers 22 h.

La dame a subi certaines blessures au cours des événements. Celle-ci a d'ailleurs été transportée au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec pour être soignée. Elle comparaîtra devant les tribunaux à sa sortie de l'hôpital. La suspecte sera alors accusée de vol qualifié.

Autrement, l'opération de mercredi a aidé les autorités policières à faire progresser une autre enquête. «L'arrestation nous a permis de relier la suspecte à un autre vol commis le 21 juillet dernier dans le même secteur», déclare Michel Letarte, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières. À la lumière de ces développements, d'autres accusations pourraient donc être portées contre la dame en question.

Un homme agressé à Shawinigan

Un homme a été blessé vers 2 h 40 dans la nuit de mardi à mercredi sur l'avenue Grand-Mère à Shawinigan. Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés à se rendre sur les lieux. Une dame a été arrêtée et devra faire face à la justice.

«Les services ambulanciers nous ont demandé de l'assistance sur l'avenue Grand-Mère pour un homme blessé, agressif et en état d'ébriété. [...] L'homme aurait visiblement été blessé à la suite d'une altercation», a expliqué la sergente Annie Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les policiers ont procédé à l'arrestation d'une dame impliquée dans cette histoire. Elle pourrait faire face à des accusations de voies de fait armée et d'entrave au travail des policiers. Les individus sont connus des milieux policiers. On ne craint pas pour la vie de l'homme.

Rivière Batiscan: une bonne frousse pour des kayakistes

Un groupe de kayakistes s'est égaré, mardi soir, sur la rivière Batiscan. Les autorités ont été informées qu'ils manquaient à l'appel vers 19 h 45. Les quatre individus âgés dans la vingtaine ont eu plus de peur que mal, ils ont été retrouvés en bonne santé en fin de soirée.

«Ce sont des proches qui nous ont avisés que les jeunes étaient partis sur la rivière Batiscan. Ils devaient revenir vers 15 h, et ils n'étaient pas revenus à 19 h 45», explique la sergente Annie Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La Régie des incendies de la Vallée du Saint-Maurice a prêté main-forte aux policiers de la Sûreté du Québec pour les recherches.

«Lorsqu'on intervient dans ce genre de situation-là, c'est une équipe de quatre hommes. Un officier et trois pompiers qui ont reçu la formation en sauvetage sur plan d'eau avec le zodiac», a souligné Alain Beauséjour, directeur préventionniste de la Régie des incendies de la Vallée du Saint-Maurice.

Ce sont eux d'ailleurs qui ont retracé les individus vers 22 h 40 sur les rives de la rivière Batiscan.

«Ils ont vu des lampes de poche de l'autre côté de la rive sur la rivière Batiscan. C'était finalement les kayakistes manquants. Ils ont été recueillis et ils semblaient en bonne santé», a expliqué la porte-parole de la SQ.

On ne sait toutefois pas les circonstances qui ont amené les kayakistes à cet endroit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer