Incendie dans un poulailler de Yamachiche

Un incendie s'est déclaré mardi matin dans le... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Un incendie s'est déclaré mardi matin dans le poulailler de Shur-Gain, à Yamachiche. Une intervention conjointe des pompiers de Yamachine, Louiseville et Saint-Léon-le-Grand a permis de sauver le bâtiment des flammes

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un incendie s'est déclaré mardi dans un poulailler de la municipalité de Yamachiche. La paille fraîchement étalée à l'intérieur de l'installation a en effet pris feu tôt dans la matinée. Heureusement, aucun poulet ne se trouvait à l'intérieur lorsque les flammes sont apparues.

Vers 7h30, un appel a été logé au service des incendies de Yamachiche concernant un début d'incendie au poulailler de la compagnie de nutrition animale Shur-Gain. Les pompiers sont rapidement arrivés sur place, afin de constater l'état des lieux. Étant donné le risque que représente le feu pour ce type de bâtiment, les pompiers locaux ont vite été rejoints par leurs collègues du Service de sécurité incendie de Louiseville et de la brigade des pompiers de Saint-Léon-le-Grand.

L'intervention des pompiers s'est avérée très efficace. S'il est normalement difficile de préserver les constructions agricoles quand le feu est impliqué, les services d'incendie ont réussi à repousser les flammes, sauvant au passage le poulailler de Shur-Gain. «D'habitude, après 30 minutes, il ne reste plus grand-chose d'un poulailler. Je suis content du travail des équipes de pompiers. Elles ont réussi à contenir le feu, même si l'incendie s'est déclaré au centre du bâtiment», déclare François Pellerin, directeur du service des incendies de Yamachiche.

En ce qui concerne les causes du feu, les autorités croient qu'un incident dans les activités normales du poulailler auraient pu être à l'origine du sinistre. Précisément, du foin avait été étendu à l'intérieur du poulailler la veille de l'incendie. «Les flammes ont touché le 1er et le 2e étage. C'est sans doute la paille qui a pris feu. On peut penser qu'une pierre, avec la friction, aurait pu déclencher l'incendie», explique M. Pellerin. Du côté de la Sûreté du Québec, on exclut déjà la cause criminelle du dossier.

Bien que le bâtiment ait été épargné, plusieurs inconvénients se feront ressentir au cours des prochaines semaines. Des réparations devront notamment être effectuées à la suite des dommages causés par le feu, mais aussi par l'eau provenant des lances d'incendie. À ce chapitre, les dommages sont estimés entre 5 000 et 10 000 dollars.

Une solution de relocalisation devra également être mise de l'avant d'ici la semaine prochaine. Si aucun animal n'a péri dans l'incendie, 40 000 poussins devaient élire domicile dans le poulailler, et ce, dès lundi prochain.

Routes fermées

Au moment de l'incendie, le boulevard Duchesne a été fermé, de même que les bretelles est et ouest de l'autoroute 40. Des véhicules du ministère des Transports ont même été dépêchés sur les lieux pour indiquer le détour. La situation est cependant revenue à la normale entre 10h et 10h30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer