Trois immeubles ravagés

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Un violent incendie a ravagé trois immeubles à logements de la 1ère Rue de la Pointe jeudi après-midi à Shawinigan. Le feu était d'une telle ampleur que des équipes de pompiers de la Vallée du Saint-Maurice et de Saint-Boniface ont dû joindre ceux du Service de sécurité incendie de Shawinigan pour combattre les flammes. L'incendie a finalement été maîtrisé entre 20 h et 20 h 30 jeudi soir.

Vers 14 h 30, plusieurs appels ont été placés concernant un incendie entre les avenues Spruce et Mercier, à proximité de la promenade du Saint-Maurice. Si au départ les pompiers ont répondu normalement à l'appel, il est vite devenu évident que des renforts étaient nécessaires.

«Dans les cinq premières minutes, on est passé d'une alerte de huit pompiers à une alerte générale», raconte François Lelièvre, directeur du Service de sécurité incendie à la Ville de Shawinigan. Rapidement, ce sont environ 45 pompiers qui étaient sur les lieux pour tenter de maîtriser la progression du feu.

Le temps chaud est cependant venu compliquer le travail des pompiers. Ceux-ci ont été forcés de s'organiser en petites équipes fonctionnant par rotation pour tenter de réduire l'inconfort causé par la chaleur. Le combat des pompiers a également été affecté par des faiblesses au niveau de la structure des immeubles. À ce sujet, M. Lelièvre explique que les matériaux de construction sont en cause. «Ce sont de vieux bâtiments, probablement isolés à la ripe. Leur structure est en bois, ce qui fait en sorte qu'à l'intérieur, c'est impossible de combattre l'incendie. Aussi, la toiture s'est complètement affaissée, et les murs sont affaiblis», affirme-t-il.

L'incendie a forcé les autorités à dresser un important périmètre de sécurité. En plus du feu et de la fumée, des résidus provenant du brasier venaient compromettre la sécurité des lieux. «Dans la première heure, il y a eu beaucoup de vent. La toiture étant complètement brûlée, beaucoup de débris sont tombés au sol. C'est pour ça qu'on a fait évacuer la rue au complet», explique M. Lelièvre.

Au total, une douzaine de logements ont été la proie des flammes. Toutefois, les résidents des immeubles avoisinants ont aussi été relocalisés par mesures préventives. «On a confiné de 25 à 30 logements de la 1ère Rue de la Pointe, et on a évacué de 3 à 4 logements envahis par la fumée», ajoute le directeur du Service de sécurité incendie. En ce qui concerne les résidents des immeubles incendiés, aucun préjudice n'a été enregistré grâce à la vitesse d'intervention des pompiers. «Tous les occupants qui étaient là cet après-midi ont été évacués. S'il y a une bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'il n'y a aucun blessé», déclare François St-Onge, directeur des communications à la Ville de Shawinigan.

En ce qui concerne l'origine de l'incendie, les autorités indiquent que le feu semble s'être déclaré dans un garage à l'arrière des bâtiments. Or, les portes-paroles ne pouvaient qu'avancer des hypothèses sur l'élément ayant déclenché l'incendie. «On ne sait pas encore ce qui s'est passé dans ce garage, mais le feu provient de ce secteur. Il semble qu'il y avait des travaux, mais on n'a pas plus de détails», note M. Lelièvre.

«Il pourrait s'agir d'un article de fumeur, mais nous n'en sommes pas certain à ce stade-ci. On ne pense pas que l'incendie soit de cause criminelle», conclut M. St-Onge.

Quoi qu'il en soit, les trois immeubles à logements sont une perte totale. L'enquête se poursuivra dans les prochains jours pour tenter de faire la lumière sur les causes de l'incendie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer