Un enfant happé mortellement

Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières... (François Gervais)

Agrandir

Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières investiguaient l'endroit où le bambin a été heurté mortellement en fin d'après-midi jeudi.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un enfant de quatre ans a été heurté mortellement par un camion de livraison en fin d'après-midi jeudi, à l'angle des rues du Parc et Corbin dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières. Des tentatives de réanimation ont été tentées sur place, mais en vain. Il a été transporté à l'hôpital de Trois-Rivières, où son décès a été constaté.

C'est ce camion de livraison qui a heurté... (François Gervais) - image 1.0

Agrandir

C'est ce camion de livraison qui a heurté un bambin de quatre ans. L'enfant est décédé des suites de la collision.

François Gervais

À 17 h 21, la Sécurité publique de Trois-Rivières a reçu un appel faisant état d'un accident impliquant un bambin dans le district Châteaudun. À 17 h 22, les premiers répondants sont arrivés sur place. Rapidement, les forces de l'ordre ont sécurisé le périmètre. Une résidente du secteur, témoin de la mobilisation policière, raconte ce qu'elle a vu.

«Il y avait sept ou huit voitures de police et une ambulance. Le petit était par terre, et il saignait.»

Sans l'ombre d'un doute, il s'agit là d'un fait tragique. La séquence des événements démontre d'ailleurs à quel point celui-ci est fâcheux. Vers 17 h 15, le bambin et sa mère, qui poussait une poussette, rentraient chez eux. Au même moment, un camion sortait de l'autoroute. Le conducteur attendait à l'intersection son tour de passage. La version officielle des faits stipule même que ce dernier a laissé passer une voiture avant de s'engager. C'est à ce moment que s'est joué le drame.

«La mère a commencé à traverser, mais pour une raison qui n'a pas encore été expliquée, l'enfant a accéléré le pas. Le conducteur du camion, qui ne le voyait pas de la hauteur de sa cabine, lui est passé dessus», explique Michel Letarte, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières.

Comble de malheur, l'accident est survenu en face de la résidence de la mère et de l'enfant; autrement dit, ils étaient presque arrivés chez eux.

À la suite de l'accident, la mère, atteinte d'un grave choc nerveux, a été prise en charge par les équipes médicales. Pour ce qui est du conducteur du camion, un homme d'une cinquantaine d'années, la police a déclaré qu'il se portait plutôt bien, dans les circonstances.

En définitive, un coup de malchance semble être à l'origine de l'accident. Cela n'enlève cependant rien au côté dramatique de l'affaire.

«Ce n'est pas l'alcool, ce n'est pas la vitesse. Un coroner va déterminer la cause de l'accident, mais dans ce cas-ci, y a-t-il vraiment une cause? C'est un bête accident», ajoute M. Letarte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer