L'orage laisse des dégâts derrière lui

Quelques arbres ont été cassés ou tout simplement... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Quelques arbres ont été cassés ou tout simplement déracinés en raison des orages de lundi soir, spécialement sur la rue Notre-Dame-Est à Trois-Rivières.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La cellule orageuse qui a traversé la région lundi soir aura laissé quelques dégâts sur son passage, forçant la Ville de Trois-Rivières à dépêcher des équipes sur le terrain pour faire le grand nettoyage. Une opération qui pourrait coûter jusqu'à 20 000 $.

Cette maison du rang Sainte-Élisabeth à Saint-Anne-de-la-Pérade touchait... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Cette maison du rang Sainte-Élisabeth à Saint-Anne-de-la-Pérade touchait aux fils électriques après que des poteaux eurent tombé lors de l'orage de lundi soir.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Selon Cynthia Simard, porte-parole à l'hôtel de ville, la tempête a laissé des dommages un peu partout sur le territoire, et plus spécifiquement de nombreuses branches d'arbres cassées, quelques arbres déracinés et des débris obstruant les voies de circulation.

«La priorité a été mise à sécuriser le réseau routier. Nous avons des équipes qui ramassent les branches au sol, trois cols bleus ont été affectés spécifiquement à cette tâche et pourraient en avoir pour deux à trois jours avant de compléter le travail», mentionne Mme Simard.

Les balais mécaniques seront également mis à contribution pour amasser les plus petits débris, comme les feuilles, qui ont été emportées par les forts vents et la pluie de lundi soir.

Par ailleurs, des équipes devront aussi s'affairer à nettoyer les dégâts dans les différents parcs de la ville, encore une fois en grande partie des branches cassées et des débris de feuilles un peu partout. La Ville estime que ce nettoyage pourrait prendre de deux à trois semaines avant d'être complété. «C'est un orage qui nous a laissé quelques bons dégâts, et ça pourrait coûter de 15 000 $ à 20 000 $ pour tout remettre en ordre», confirme Cynthia Simard.

Des dégâts partout en Mauricie

Les équipes d'Hydro-Québec étaient déployées mardi dans toutes les régions du Québec touchées par l'orage de lundi soir. En tout, près de 300 équipes de la société d'État étaient mobilisées. La tâche était si imposante que des équipes du Nouveau-Brunswick sont venues prêter main-forte à celles d'Hydro-Québec. 

À la suite de l'orage de lundi, près de 47 000 clients d'Hydro-Québec étaient sans service dans la région. Au cours de la nuit, la situation s'améliorait d'heure en heure. Mardi soir au moment de mettre sous presse 1201 clients sur 161 545 étaient toujours sans électricité en Mauricie. Les secteurs les plus problématiques étaient ceux des MRC des Chenaux et de Mékinac.

«Les pannes sont essentiellement causées par des arbres qui sont tombées sur les fils et des poteaux qui sont tombés ou cassés», expliquait en après-midi Annie Beaudoin, porte-parole chez Hydro-Québec, qui précisait alors que les clients de la Mauricie devaient être rebranchés au plus tard en soirée mardi. 

Par ailleurs, le Collège Shawinigan et le Centre des arts de Shawinigan ont dû fermer leurs portes mardi dans la journée en raison des interruptions du service d'Hydro-Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer