Un article de fumeur à l'origine d'un incendie?

Un immeuble à logements de la rue Gervais... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un immeuble à logements de la rue Gervais à Trois-Rivières a été lourdement endommagé par un incendie lundi après-midi.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un immeuble à logements de la rue Gervais à Trois-Rivières a été lourdement endommagé par un incendie lundi après-midi.

Le Service de sécurité incendie affirme que le feu aurait, selon les premières constatations, été allumé par un article de fumeur laissé sur le balcon.

Une vingtaine de pompiers ont combattu l'incendie qui, après avoir pris naissance sur le balcon de l'étage, s'est propagé au mur extérieur du bâtiment, aux combles ainsi qu'au toit. Aucune personne n'a heureusement été blessée.

Cet incendie a entraîné en après-midi une panne d'électricité majeure au centre-ville de Trois-Rivières ainsi que dans le quartier Saint-Philippe.

En raison de la température qui s'élevait à plus de 30 degrés Celsius, le travail des pompiers était particulièrement difficile.

Un immeuble à logements de la rue Gervais à... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 2.0

Agrandir

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Un obus pour tenir une porte

Le Service de police de Trois-Rivières a dû ériger un périmètre de sécurité lundi après-midi sur la rue Sainte-Jeanne-d'Arc afin de vérifier l'état de dangerosité d'un obus utilisé par une dame pour tenir une porte.

Le porte-parole du corps policier, l'agent Michel Letarte, soutenait en après-midi que le bâtiment où se trouvait l'obus a dû être évacué alors que les résidents de quelques maisons de cette rue devaient demeurer chez eux. 

«Nous sommes en communication avec des spécialistes, mais tout indique pour l'instant que l'obus est inerte», a précisé en après-midi l'agent Michel Letarte. 

Le périmètre de sécurité a finalement été levé vers 17 h 30. Il semble que l'engin explosif ne se soit finalement pas avéré dangereux. Des spécialistes des Forces armées canadiennes ont récupéré l'obus.

Un immeuble à logements de la rue Gervais à... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Incendie chez Kruger Trois-Rivières

Pour une deuxième fois en juin, l'usine de pâtes et papiers Kruger à Trois-Rivières a été touchée par un incendie.

Lundi vers 13 h, les pompiers de Trois-Rivières ont dû se rendre à l'usine du boulevard Gene-H.-Kruger, car un incendie s'était déclaré dans la sécherie d'une machine à papiers. Le combat pour éteindre le feu a duré près de 45 minutes et personne n'a été blessé.

Le vice-président principal aux affaires corporatives et aux communications de Kruger, Jean Majeau, a indiqué que les dégâts étaient relativement limités. Il notait en fin de journée que la machine devait repartir en soirée, soit vers 20 h.

Une femme et une fillette happées à Louiseville

Une femme et une fillette de 18 mois ont subi des blessures mineures lundi matin après avoir été happées par une voiture à Louiseville.

L'accident s'est produit vers 8 h 30 à une traverse piétonnière de l'avenue Saint-Laurent. Selon les informations fournies par la Sûreté du Québec, la conductrice du véhicule n'aurait pas cédé le passage à la femme qui traversait la rue avec la bambine.

Les deux personnes blessées ont été transportées à l'hôpital par ambulance. La conductrice, une dame de 49 ans de Sainte-Ursule, pourrait recevoir un constat d'infraction en vertu du code de la sécurité routière.

La SQ rappelle aux automobilistes de redoubler de vigilance à l'approche des traverses piétonnières, des parcs et aux intersections en cette période estivale qui amène plus d'achalandage de cyclistes et de piétons dans les rues.

Menaces de mort contre la SQ sur Facebook: Amende de 100 $ et probation

Jeff Provencher, un individu de 21 ans de Trois-Rivières, devra payer une amende de 100 $ et se soumettre à une probation pendant neuf mois pour avoir proféré sur Facebook des menaces de mort envers la Sûreté du Québec.

Lors de sa comparution lundi, il a en effet décidé de plaider coupable.

Le tribunal lui a alors imposé l'amende et la probation qui l'obligera à garder la paix et à avoir une bonne conduite.

L'appareil informatique qu'il a utilisé pour proférer les menaces lui a par ailleurs été confisqué.

Le 10 juin dernier, il avait contacté la Sûreté du Québec directement sur leur page Facebook afin de proférer des menaces de mort aux policiers.

Il semble que le jeune homme, qui possède un véhicule modifié, n'aurait pas apprécié d'avoir eu à subir un contrôle sur son véhicule par des agents de police.

Gravement blessée à la suite d'un capotage

Une dame de 50 ans du secteur Sainte-Gertrude a subi des blessures importantes lundi à la suite d'un capotage survenu sur la route 261, à Bécancour.

La Sûreté du Québec rapporte que la dame circulait sur cette route lorsque pour une raison inconnue elle a été victime d'une embardée.

«La voiture a par la suite subi un capotage. Lorsque les secours sont arrivés, la dame était coincée dans son véhicule. Les pinces de désincarcération ont dû être utilisées», précise Annie Thibodeau, porte-parole de la SQ.

«La dame a alors été conduite au centre hospitalier pour des blessures sérieuses à la tête. Bien que son état est stable, on a des raisons de craindre pour sa vie.»

Une enquête a été ouverte par la SQ pour faire la lumière sur les circonstances de cet accident.

«Nous savons que l'alcool n'est pas en cause, mais pour le reste, nous n'écartons aucune hypothèse», ajoute la sergente Thibodeau. La circulation a été entravée une bonne partie de la journée sur la route 261.

Accident de motocross: l'identité de la victime dévoilée

La Sûreté du Québec a dévoilé l'identité de l'homme décédé samedi à la suite d'une embardée en motocross survenue à La Tuque. Il s'agit de Sébastien Bédard, 36 ans, de Val-d'Or. 

Le motocross de la victime devait subir une inspection mécanique lundi afin d'aider les enquêteurs à mieux comprendre les circonstances de l'accident. 

Pour l'instant, la Sûreté du Québec n'exclut aucune possibilité.

Rappelons que l'homme de 36 ans est décédé à la suite d'une embardée sur le chemin du Lac Sleighs situé dans un secteur forestier au nord du parc national de la Mauricie. 

Des passants avaient alors aperçu le motocycliste inanimé en bordure de la route. Malgré des manoeuvres de réanimation effectuées sur l'homme, son décès a été constaté au centre hospitalier de La Tuque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer