Incendie de Louiseville: un air de déjà-vu

Cet immeuble appartenant à la Fiducie RG Croteau... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Cet immeuble appartenant à la Fiducie RG Croteau a été démoli par la Ville de Trois-Rivières après que cette dernière ait obtenu une ordonnance de la Cour supérieure.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Louiseville vit actuellement avec la Fiducie RG Croteau une situation semblable à ce que Trois-Rivières a subie avec les mêmes gens il y a près de cinq ans.

Cette fiducie est propriétaire de l'immeuble voisin du restaurant El Greco. C'est dans cet immeuble inoccupé que le violent incendie ayant ravagé les deux bâtisses a pris naissance, lundi.

La Ville de Louiseville se préparait à entreprendre une requête devant la Cour supérieure pour avoir l'autorisation de jeter par terre cet immeuble commercial et résidentiel. Le mauvais état de la bâtisse inquiétait l'administration municipale. L'incendie de lundi est venu lui couper l'herbe sous le pied.

En novembre 2011, Le Nouvelliste révélait que la Ville de Trois-Rivières allait s'adresser à la Cour supérieure pour faire démolir un immeuble de quatre logements situé sur la rue Notre-Dame-Est, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

L'administration trifluvienne soutenait que la propriété de la Fiducie RG Croteau était dans un tel état de délabrement qu'elle constituait un danger pour la santé et la sécurité des gens.

Le porte-parole de la Ville déclarait à ce moment que Trois-Rivières n'a «pas d'autres alternatives étant donné que le propriétaire ne fait rien. Disons que nous n'avons pas de retour positif de sa part», racontait à l'époque Yvan Toutant.

Trois-Rivières avait entrepris ses démarches au printemps de 2010, donc un an et demi avant de s'adresser à la Cour supérieure. Cette dernière avait donné sa bénédiction pour la démolition de l'immeuble, ce qui a été fait dans les mois suivants.

À Louiseville, la direction générale confirme que le service d'urbanisme a entrepris des démarches auprès du propriétaire de cet immeuble afin que ce dernier sécurise les lieux.

Des lettres enregistrées ont été acheminées sans que le propriétaire ne bouge. Des appels téléphoniques sont demeurés sans réponse.

Le Nouvelliste a tenté de communiquer avec deux personnes en lien avec la Fiducie RG Croteau. Personne ne répondait, jeudi, aux téléphones de Jean-Michel Croteau et de René Croteau.

Des réponses dans une semaine

Le conseil de Louiseville devrait savoir dans une semaine si l'administration municipale peut oui ou non entreprendre des recours judiciaires contre la Fiducie RG Croteau. Des vérifications doivent être faites à ce sujet par la direction de l'hôtel de ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer