Nouvelle accusation contre Alexandre Courtemanche

Alexandre Courtemanche... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Alexandre Courtemanche

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Alexandre Courtemanche n'aura pas profité longtemps de sa liberté. Il a été arrêté le lendemain de sa libération. L'individu, maintenant détenu, n'aurait pas respecté ses conditions.

L'accusé a comparu au palais de justice de La Tuque, vendredi, pour avoir brisé ses conditions fixées la veille. Le procureur de la Couronne s'est opposé à sa remise en liberté.

L'individu se serait présenté dans un dépanneur de La Tuque à trois reprises pour acheter de la bière. Un citoyen l'a dénoncé. L'accusé sera de retour devant le juge, le 20 mai prochain. Il sera vraisemblablement remis en liberté pour intégrer une thérapie déjà prévue.

Rappelons que le médecin qui a rédigé le rapport sur sa responsabilité criminelle avait conclu que l'individu n'avait aucune pathologie psychiatrique sous-jacente. Il avait plutôt indiqué qu'il s'agissait de psychose en raison d'abus de substances.

Jeudi dernier, il a été remis en liberté sous plusieurs conditions, notamment, de ne pas consommer d'alcool, ni en avoir en sa possession. Il devait également entreprendre et compléter une thérapie de 12 semaines au centre Caroline-Roy le 20 mai.

Rappelons qu'Alexandre Courtemanche est accusé, entre autres, d'avoir proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles aux élèves de l'école Centrale à La Tuque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer