Le souvenir de Cédrika toujours vivant

Des animaux en peluche sont encore déposés près... (Marie Noël, Le Nouvelliste)

Agrandir

Des animaux en peluche sont encore déposés près de l'endroit où ont été découverts des ossements de Cédrika Provencher en décembre dernier.

Marie Noël, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un peu moins de cinq mois après la découverte d'ossements de Cédrika Provencher dans un boisé en bordure de l'autoroute 40 à Trois-Rivières, la mémoire de la fillette disparue en 2007 demeure toujours vivante.

La scène se répète à la Roseraie Cédrika... (Marie Noël, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

La scène se répète à la Roseraie Cédrika Provencher, sur le boulevard des Chenaux à Trois-Rivières. 

Marie Noël, Le Nouvelliste

Henri Provencher, le grand-père de la petite Cédrika. ... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Henri Provencher, le grand-père de la petite Cédrika. 

François Gervais, Le Nouvelliste

Touchées par le triste sort qu'elle a connu, de nombreuses personnes continuent de déposer des animaux en peluche, des fleurs et même un foulard scout non loin de l'endroit où des restes de la petite Cédrika ont été découverts de même qu'à la Roseraie plantée en son honneur dans un parc du boulevard des Chenaux.

«Quand on s'aperçoit que les gens n'oublient pas et qu'ils sont toujours aux aguets de ce qui se passe pour Cédrika, ça fait toujours plaisir... c'est certain», avoue Henri Provencher, le grand-père de la fillette assassinée. «Il s'agit d'une marque de considération.»

Visiblement, certaines peluches sont là depuis un bon moment alors que d'autres semblent avoir été posées à cet endroit lourd de sens que depuis quelques semaines, voire quelques jours. Cette scène se répète à la Roseraie Cédrika Provencher. Les peluches de cet endroit, ensevelies sous la neige durant l'hiver, se sont révélées à nouveau à la fonte des neiges.

En plus des nombreux animaux en peluche et des fleurs apposés sur la clôture près de l'endroit de la découverte d'ossements de la fillette, une personne y a installé une croix sur laquelle on peut lire: «À ta mémoire Cédrika». Celle-ci est accompagnée d'un écriteau qui demande de ne pas enlever les toutous, ces jouets si précieux pour l'enfant qu'était Cédrika.

Signe que cet endroit est isolé, un fossé près de la clôture est rempli de bouteilles d'alcool ou de vin ainsi que de canettes de bière. Ce lieu est donc fréquenté par plusieurs personnes désirant se tenir loin des regards, car plusieurs de ces déchets ont été laissés là dernièrement.

Il ne se passe pas une journée sans qu'Henri Provencher ne reçoive des témoignages de sympathie par des personnes touchées par l'épreuve que lui et sa famille doivent surmonter. Chaque fois, cela lui fait chaud au coeur et jamais il ne se sent agacé par ces marques de solidarité.

«Au contraire, ça prouve une chose, c'est que la population est indéfectible dans son soutien», souligne-t-il.

Le 11 décembre 2015 est une date importante dans l'histoire criminelle de Trois-Rivières. C'est lors de cette journée que trois chasseurs ont découvert des ossements qui, après analyses, se sont avérés être ceux de Cédrika Provencher. Il s'en est suivi une dizaine de journées de fouilles intensives dans ce secteur boisé et marécageux de Trois-Rivières, à la limite de la municipalité de Saint-Maurice. Près de 200 policiers ont alors passé le secteur au peigne fin pour dénicher des indices pouvant permettre de retrouver tous les ossements de la fillette de même que des preuves pouvant conduire à l'identification d'un ou des tueurs.

À la fin de ces recherches, les policiers n'excluaient pas d'y retourner si l'enquête l'imposait. Alors que les neiges sont presque toutes fondues dans ce secteur, il n'est donc pas exclu que la Sûreté du Québec reprenne les recherches. Il a toutefois été impossible mardi d'avoir une réponse à cette question auprès du corps policier.

Henri Provencher n'en sait pas davantage. Le grand-père de la fillette fait par contre entièrement confiance aux enquêteurs de la Sûreté du Québec. «Je ne sais pas ce qu'ils ont trouvé [lors des recherches]. Je me fie à eux», précise-t-il. «Nous n'avons eu aucune nouvelle. C'est silence radio total. Nous patientons en espérant avoir des nouvelles bientôt. [...] Nous espérons que les policiers vont finir par retrouver tous les restes de Cédrika.»

M. Provencher ne perd toutefois pas espoir qu'on retrouve un jour le ou les responsables de la mort de sa petite-fille bien aimée. «Nous avons attendu huit ans avant qu'on retrouve Cédrika, nous pouvons encore patienter pour que la police puisse mettre la main au collet de la ou des personnes responsables de la mort de Cédrika», affirme-t-il. «Ce qui nous fatiguait surtout c'était de ne pas savoir si Cédrika était malheureuse ou s'il en prenait soin ou non. [...] Le reste, ça nous préoccupe moins.»

Les funérailles sont des célébrations essentielles pour vivre le deuil d'un être cher. Les Provencher doivent toutefois être patients avant de pouvoir inhumer Cédrika. Henri Provencher ne sait pas à quel moment la famille pourra rendre les derniers hommages à la fillette. «Je ne sais pas si la police a demandé d'attendre. Je laisse ça aux parents de Cédrika.»

Depuis la découverte d'une partie de la triste vérité sur la sordide fin de Cédrika Provencher, la Fondation qui porte son nom et qui a été fondée par son grand-père poursuit sa mission. La tête pleine de projets, Henri Provencher est toutefois freiné par le manque d'argent. «C'est long et c'est difficile», précise-t-il.

Des activités de financement sont d'ailleurs prévues lors des prochains mois. Les 25 et 26 juin, des hot dogs seront vendus au Tigre Géant de Trois-Rivières alors que le 26 juin une randonnée de motos est prévue afin d'amasser des fonds pour la fondation.

Quelques semaines plus tard, le 8 juillet, la Chambre immobilière de la Mauricie tiendra un tournoi de golf également au profit de la Fondation Cédrika Provencher.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer