Rock Gélinas fait face à la justice

Rock Gélinas a été conduit au palais de... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Rock Gélinas a été conduit au palais de justice de Trois-Rivières, vendredi, pour sa comparution.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une autre affaire d'abus sexuels sur des enfants vient d'être mise au jour dans la région.

Cette fois-ci, c'est un homme de 81 ans de Louiseville, Rock Gélinas, qui a été arrêté par la Sûreté du Québec pour des crimes sexuels qui auraient été perpétrés sur trois enfants dans les années 60, 70 et 80.

Ce sont les policiers du poste de la MRC de Maskinongé qui ont procédé à son arrestation, vendredi, à la suite d'une enquête. M. Gélinas aurait abusé de trois jeunes filles entre 1967 et 1985. Les chefs d'accusation portés contre lui sont attentat à la pudeur, grossière indécence et agression sexuelle, tout dépendant de la période des infractions.

Les présumées victimes étaient toutes âgées de moins de 14 ans. En fait, la plus jeune avait cinq ans lorsqu'il aurait commencé à se livrer à des délits sexuels sur elle en 1967. L'autre présumée victime a un an de plus. Quant à la troisième, elle est pour sa part née en 1970. Elle était elle aussi en bas âge lorsque Rock Gélinas aurait commencé à l'agresser.

Les abus auraient duré une dizaine, voire une quinzaine d'années, pour les trois présumées victimes. Ils auraient pris fin à leur adolescence.

L'octogénaire a comparu vendredi après-midi en présence de son avocat, Me Emmanuel Ayotte. Comme il n'a pas d'antécédent judiciaire, il a pu reprendre sa liberté durant les procédures judiciaires mais sous conditions. Il lui sera notamment interdit de communiquer avec les trois présumées victimes et même de s'approcher de leur domicile dans un rayon de 100 mètres. Il ne pourra pas non plus se trouver en présence de mineurs sauf s'il est accompagné d'un adulte. Il reviendra en cour le 17 juin pour la suite des procédures judiciaires.

Notons par ailleurs que la SQ n'exclut pas la possibilité que Rock Gélinas ait fait d'autres victimes dans le passé. Quiconque a des informations à ce sujet peut les transmettre de façon confidentielle à la Centrale d'information criminelle au 1 800 659-4264.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer