Un incendie dans une réserve de l'Ontario fait neuf morts, dont trois enfants

Neuf membres d'une même famille, dont trois jeunes enfants, ont péri mercredi... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Pikangikum

Neuf membres d'une même famille, dont trois jeunes enfants, ont péri mercredi dans l'incendie d'une maison à Pikangikum, dans le nord-ouest de l'Ontario, une réserve autochtone déjà frappée depuis des années par une importante vague de suicides.

Selon un résidant de Pikangikum qui n'a pas voulu être identifié, les neuf victimes sont membres d'une même famille, sur trois générations. Selon cette source, les enfants étaient tous âgés de moins de cinq ans.

Une agente de la Police provinciale de l'Ontario, Diana Cole, a indiqué que l'incendie s'était déclaré un peu avant minuit, mardi, dans une seule maison de cette communauté ojibwée d'environ 2100 habitants située près de la frontière entre le Manitoba et l'Ontario. La police poursuit son enquête afin de déterminer la cause de l'incendie.

En visite à Edmonton, mercredi matin, le premier ministre Justin Trudeau a offert ses condoléances à la communauté et a indiqué que son gouvernement continuerait à oeuvrer avec la province et les leaders autochtones afin d'améliorer les infrastructures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer