Simon Kean plaide coupable

Simon Kean... (Le Droit)

Agrandir

Simon Kean

Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le boxeur Simon Kean a plaidé coupable, mardi matin, à trois chefs de bris de probation en lien avec des événements survenus à Trois-Rivières et à Québec.

Comme prévu, il s'est présenté au palais de justice de Trois-Rivières en compagnie de son avocat Me Jean-François Lauzon pour disposer de ses dossiers.

Dans un premier temps, il a admis avoir omis de respecter deux conditions de sa probation qui lui interdisait de se trouver dans des bars et de consommer de l'alcool. Il est donc allé au bar La Grange dans le centre-ville trifluvien le 14 décembre 2014 et il y a consommé de l'alcool. Lorsque les policiers de Trois-Rivières sont entrés dans ce bar, Kean avait d'ailleurs un verre à la main.

Puis, le 26 avril 2015, les policiers de la Ville de Québec l'ont intercepté sur l'avenue George-V parce que son véhicule était stationné à plus de 30 centimètres de la bordure de la rue. Kean avait non seulement une haleine d'alcool mais il avait aussi une étampe du bar La Commission des liqueurs sur la main. Il a donc plaidé coupable à ce troisième chef de bris de probation.

Un rapport présentenciel sera confectionné, et ce, afin d'évaluer la personnalité de l'individu et d'aider le tribunal à prononcer une peine appropriée. Selon son avocat, le boxeur a beaucoup changé ces derniers mois depuis qu'il est passé du côté des professionnels. Outre son entraînement, il s'implique dans la communauté et projette de donner des conférences dans des écoles pour raconter son parcours. Les plaidoiries sur sentence ont été fixées au 17 juin.

Ces événements font suite à une peine de dix mois de prison dont il avait écopée en février 2014 pour des voies de fait causant des lésions corporelles et des menaces de mort survenus en avril 2013. Il devait aussi respecter une probation pendant deux ans qui l'obligeait à se tenir loin de l'alcool et des bars. Il a aussi d'autres antécédents judiciaires pour fuite, conduite d'un véhicule avec les facultés affaiblies et bris de probation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer