Accident mortel sur la 40: l'alcool pointé du doigt

Le conducteur de ce semi-remorque a perdu la... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le conducteur de ce semi-remorque a perdu la vie mardi midi.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Sûreté du Québec considère que l'alcool pourrait avoir joué un rôle dans l'accident de la route qui a causé un mort mardi midi à Trois-Rivières.

Le camion a fait quelques tonneaux et a... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Le camion a fait quelques tonneaux et a franchi le muret central pour se retrouver en direction ouest

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

L'accident mortel a entraîné un sérieux bouchon de... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 3.1

Agrandir

L'accident mortel a entraîné un sérieux bouchon de circulation sur l'autoroute 40.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Vers 11 h 30, un camion semi-remorque circulait sur l'autoroute 40 en direction est lorsqu'une collision est survenue avec un autre véhicule tout près de la sortie des Estacades. Les deux véhicules circulaient dans la même direction lorsque l'impact s'est produit.

«À la suite de l'impact, le camion a fait quelques tonneaux et a franchi le muret central pour se retrouver en direction ouest. Le décès du conducteur du semi-remorque a été constaté sur les lieux», a déclaré le sergent Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le conducteur de l'autre véhicule a subi des blessures sérieuses qui ont nécessité son transfert à l'hôpital. Sa vie n'est pas en danger, mais selon le sergent Tessier, il devra se soumettre à un test d'alcoolémie.

«L'alcool fait partie des hypothèses considérées. Un prélèvement sanguin sera effectué sur le conducteur», racontait le porte-parole de la SQ en fin d'après-midi.

On ne sait pas à quelle vitesse circulaient les deux véhicules. On peut imaginer que l'impact a été d'une force impressionnante pour entraîner un poids lourd sur la voie inverse de l'autoroute 40 après avoir effectué quelques tonneaux.

D'ailleurs, des travailleurs oeuvrant dans des commerces et des bureaux du secteur de la rue Vachon ont eu la surprise de ressentir la vibration du choc découlant de l'accident.

La police a ouvert une enquête pour comprendre les circonstances entourant cet accident. La SQ a d'ailleurs dépêché des enquêteurs spécialisés en collision qui ont terminé leur travail sur les lieux de l'accident en fin d'après-midi. C'est aussi en fin d'après-midi que le semi-remorque a été déplacé.

Il serait surprenant que le chauffeur du véhicule soit accusé dès mercredi, si le résultat du prélèvement sanguin est positif, car des délais sont associés à une telle procédure et l'enquête policière doit être complétée.

L'autoroute 40 a été fermée sur l'heure du midi, mais a été rouverte dans les deux directions, une voie sur deux, quelques instants plus tard. Les deux voies en direction est ont été rouvertes à la circulation en fin d'après-midi. Les deux voies en direction ouest ont été accessibles à partir de 20 h 49.

D'importants ralentissements de la circulation ont été remarqués dans les deux directions de cette portion de l'autoroute 40 qui est particulièrement achalandée. Le trafic s'est notamment déplacé vers le pont Duplessis, ce qui a entraîné là aussi du retard dans la circulation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer