Le Dr Labbé encore dans l'eau chaude

Le docteur Jean-Charles Labbé... (François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Le docteur Jean-Charles Labbé

François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Dr Jean-Charles Labbé a de nouveau maille à partir avec la justice.

Une accusation de bris de probation vient d'être portée contre lui. On lui reproche d'avoir omis ou refusé de se conformer à une condition de sa probation qui était de ne pas consommer d'alcool. Le délit dont il est accusé serait survenu le 8 septembre dernier à Trois-Rivières.

Lundi matin, il devait formellement comparaître au palais de justice de Trois-Rivières mais le médecin brillait par son absence. Comme sa convocation avait été envoyée par la poste, la juge Guylaine Tremblay a ordonné qu'une nouvelle signification lui soit envoyée mais par huissier cette fois-ci.

Rappelons que dans le passé, le Dr Labbé a souvent défrayé les manchettes en raison de ses démêlés avec la justice pour des comportements tous reliés à un problème de dépendance à l'alcool et ce depuis 2011. Parmi les infractions qu'il a commises, on dénombre notamment conduite avec les facultés affaiblies, possession d'armes non enregistrées, avoir troublé la paix, menaces et de nombreux bris d'engagements et de probation.

En juillet 2013, il avait menacé ses voisins et utilisé de façon négligente une carabine à plombs en tirant vers leur maison, ce qui avait même nécessité une vaste opération policière. En dépit d'une interdiction de contact avec eux, il était revenu à la charge le 27 juillet 2014 en les menaçant de nouveau et en se livrant à des voies de fait.

Le médecin revenait alors d'une fin de semaine en prison dans le cadre d'une peine discontinue pour d'autres infractions relatives à l'alcool. En septembre 2014, il avait ensuite été condamné à une peine de six mois de prison pour des voies de fait et menaces contre ses voisins, voies de fait contre un policier de Trois-Rivières, des bris d'engagement et de probation.

Le Collège des médecins l'avait ensuite radié provisoirement pour état incompatible avec l'exercice de sa profession et entrave au travail d'un officier du Collège. Une radiation de neuf mois lui avait été imposée. Elle avait pris fin en juin 2015. Il bénéficie maintenant de son droit de pratique.

Partager

À lire aussi

  • Labbé reprend sa liberté

    Justice et faits divers

    Labbé reprend sa liberté

    Jean-Charles Labbé n'est plus détenu. Le juge Guy Lambert a accepté de lui rendre sa liberté en attendant la suite des procédures pour ses nouveaux... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer