Cinq cas de capacités affaiblies à Shawinigan

Les policiers de la Sûreté du Québec ont connu une dernière fin de semaine... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Les policiers de la Sûreté du Québec ont connu une dernière fin de semaine occupée dans le rayon des infractions en lien avec la conduite d'un véhicule avec les capacités affaiblies. Cinq incidents du genre sont survenus en l'espace de trois jours et la ronde des interventions a commencé dès vendredi, en fin d'après-midi, avec un événement mettant à l'avant-plan une jeune femme qui est susceptible d'être bientôt accusée d'avoir conduit son véhicule sous l'effet non pas de l'alcool, mais sous l'effet de stupéfiants.

La jeune femme de 20 ans était dans un lave-auto du secteur du boulevard Royal et de la rue Trudel à Shawinigan lorsque son comportement erratique a attiré l'attention de citoyens. Ceux-ci ont avisé la Sûreté du Québec. Les agents de la SQ se sont présentés sur les lieux et ils ont fait appel à un agent évaluateur en reconnaissance de drogue.

«La dame a été arrêtée et libérée. Son dossier sera soumis au procureur pour étude», explique la porte-parole de la SQ en Mauricie, la sergente Annie Thibodeau.

La fin de semaine s'est poursuivie avec quatre autres interventions policières pour conduite d'un véhicule avec les facultés affaiblies. Un cas s'est conclu par une sortie de route dans le rang Saint-Mathieu, alors qu'un autre a causé des dommages à trois véhicules qui ont été emboutis sur l'avenue Saint-Marc.

Personne n'a été blessé durant ces événements. Les quatre conducteurs fautifs devraient faire face à la justice pour être accusés de conduite avec les facultés affaiblies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer