Vol de cuivre: deux malfaiteurs devront remettre plus de 50 000 $ à Bell Canada

Même s'ils avaient été arrêtés peu de temps... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Même s'ils avaient été arrêtés peu de temps après par les policiers, les deux hommes avaient réussi à causer des dommages importants au réseau téléphonique de Bell. Une grande partie de la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès avait d'ailleurs été privée de services téléphoniques durant la journée.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Deux malfaiteurs devront verser plus de 50 000 $ à Bell Canada en dommages compensatoires et exemplaires pour avoir volé des câbles téléphoniques de cuivre.

Par le biais d'une poursuite civile, Bell Canada réclamait en effet la somme de 44 188,72 $ en dommages compensatoires et 25 000 $ en dommages exemplaires à Marc-André Bédard, 36 ans et Christian Doré, 40 ans de Shawinigan.

Or, les deux individus n'ont pas comparu de sorte que Bell Canada a demandé à ce qu'un jugement soit rendu par défaut.

Dans une décision rendue le 11 novembre dernier, le juge Pierre Allen a donc conclu que les deux individus devaient verser solidairement la somme de 44 188,72 $ pour les dommages compensatoires et 3000 $ chacun en dommages exemplaires.

Le 21 septembre 2011, les deux individus avaient notamment été surpris en flagrant délit de vol par des techniciens de Bell Canada. Ces derniers avaient été appelés à se rendre sur le 6e rang à Saint-Étienne-des-Grès pour une panne. Ils avaient alors aperçu les suspects tentant de dérober des fils de cuivre.

Même s'ils avaient été arrêtés peu de temps après par les policiers, les deux hommes avaient réussi à causer des dommages importants au réseau téléphonique de Bell.

Une grande partie de la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès avait d'ailleurs été privée de services téléphoniques durant la journée.

On se rappellera également que le périple des deux suspects leur avait également valu plusieurs démangeaisons et rougeurs reliées au contact de l'herbe à puces.

Sur un plan criminel, les suspects avaient été accusés de vol d'une valeur de plus de 5000 $ et de méfait de plus de 5000 $. En octobre 2013, Marc-André Bédard avait finalement écopé d'une peine de 12 mois avec sursis pour le vol. Son complice, Christian Doré, un homme qui a plusieurs antécédent judiciaires, avait pour sa part été condamné à 12 mois de prison ferme. En tenant compte de sa détention préventive, il devait purger neuf mois et se soumettre à une probation pendant trois ans. Actuellement, il a des causes pendantes pour vol et voie de fait.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer