Simon Kean veut plaider coupable

Le boxeur Simon Kean fait face à des... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le boxeur Simon Kean fait face à des accusations de bris de probation.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le boxeur Simon Kean, qui fait face à des accusations de bris de probation, entend prochainement disposer de ses dossiers et plaider coupable.

Lors du retour de cette cause devant le tribunal mercredi au palais de justice de Trois-Rivières, son avocat, Me Jean-François Lauzon, a annoncé que son client avait l'intention de régler tous ses dossiers en même temps. Il a en effet une cause pendante à Québec pour bris de probation. Me Lauzon a déjà demandé à ce que ce dossier soit transféré dans le district de Trois-Rivières. 

Compte tenu des délais à prévoir, la cause de Simon Kean a été reportée au 9 mars pour la forme. Une date pourrait alors être fixée pour l'enregistrement de son plaidoyer s'il ne change pas d'idée.

Notons que le boxeur, qui a fait le saut chez les professionnels, demeure maintenant à Montréal. Il n'était pas présent au palais de justice. Le boxeur aurait omis de respecter des conditions de sa probation en se rendant dans un bar du centre-ville trifluvien le 14 décembre dernier 2014. Puis, le 26 avril 2015, il aurait de nouveau contrevenu à sa probation en consommant de l'alcool à Québec. 

Rappelons qu'en février 2014, il avait écopé d'une peine de dix mois de prison pour des voies de fait causant des lésions corporelles et des menaces de mort. Les faits qui lui étaient reprochés étaient survenus en avril 2013. 

Le boxeur était intervenu physiquement dans une bagarre impliquant deux hommes. Toutefois, compte tenu de la détention préventive, il avait eu moins de deux mois à purger. Il doit également respecter une probation pendant deux ans qui l'oblige à se tenir loin de l'alcool et des bars. 

Il a aussi d'autres antécédents judiciaires pour fuite, conduite d'un véhicule avec les facultés affaiblies et bris de probation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer