Attaqué dans son logement

L'agression a eu lieu dans cet immeuble à... (François Gervais)

Agrandir

L'agression a eu lieu dans cet immeuble à logements de la rue Saint-Augustin, à Sainte-Monique.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Sainte-Monique) Une histoire de vol et de voies de fait survenue mercredi à Sainte-Monique conduira bientôt trois personnes devant les tribunaux, car elles auraient attaqué un cinquantenaire dans son logement.

Les policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus à un immeuble à logements de la rue Saint-Augustin mercredi après-midi afin de rencontrer la victime présumée. L'homme raconte que des gens lui ont volé de l'argent et un véhicule. Cet homme présentait des blessures lorsque les policiers sont arrivés. Il a été pris en charge par les services de santé.

«Les suspects se sont sauvés avec un véhicule. Un ratissage a été fait et en soirée, les policiers ont localisé trois suspects», explique le sergent Marc Tessier, porte-parole de la SQ, sans préciser le lieu où les trois individus ont été repérés.

Une voisine de la victime présumée était chez ellelorsque les événements se sont déroulés. Elle a entendu beaucoup de bruit. «J'ai entendu des cris. Ça brassait dans le logement. Mais j'avais de la visite chez moi et je n'ai pas eu l'occasion de sortir. Avoir été seule, j'aurais été voir ce qui se passe. J'ai su ce qui s'est passé quand des policiers sont venus me voir», raconte cette femme qui préfère demeurer anonyme.

La résidente de cet immeuble de six logements ajoute que d'habitude, ce lieu est très calme.Elle a été surprise d'entendre autant de bruit.

«J'ai entendu claquer très fort la porte arrière (de l'immeuble). Je savais qu'il y avait quelque chose d'anormal», ajoutecette femme, qui décrit son voisin comme étant un homme «très tranquille».

Deux hommes âgés de 52 et de 51 ans et une femme de 59 ans ont été arrêtés et conduits au poste de police. Ils ont été libérés sous promesse de comparaître à une date ultérieure et de respecter différentes conditions. Les suspects doivent s'attendre à être accusés de vol et de voies de fait.

Le porte-parole de la SQ précise que le véhicule rapporté volé a été retracé par les policiers.

Ces derniers vont poursuivre leur enquête afin d'éclaircirles circonstances de cet événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer