Un chauffeur arrêté ivre au volant de son taxi

Un chauffeur de taxi a été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(Saguenay) Un chauffeur de taxi a été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies samedi soir, à Saguenay, alors qu'il était en service. L'homme venait de déposer des clients lorsqu'il a été intercepté par les policiers aux alentours de 21 h.

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, le chauffeur qui travaillait pour la compagnie Taxis-Unis a été impliqué dans un accident survenu au coin du boulevard Saint-Paul et de la rue Bossé, dans l'arrondissement Chicoutimi. Un automobiliste aurait percuté le taxi, sans toutefois causer des blessures aux occupants des deux véhicules. Les policiers, appelés à se rendre sur les lieux de l'accident, ont fait souffler le chauffeur dans l'ivressomètre. L'homme a échoué au test d'échantillon d'haleine, confirmant les soupçons des patrouilleurs.

Informé de la situation en pleine nuit, le président du conseil d'administration de Taxis-Unis a immédiatement ordonné sa suspension.

«C'est un événement très regrettable. Je n'ai jamais vu une telle situation de toute ma carrière et je travaille dans ce milieu depuis longtemps. Le conducteur a été immédiatement suspendu. Ce dernier travaillait depuis quelques semaines chez nous», précise Stéphane Pilote, président du conseil d'administration de Taxis-Unis.

Cette compagnie regroupe plusieurs propriétaires de taxis. Ces derniers embauchent leurs chauffeurs, mais le conseil d'administration analyse les candidatures, précise M. Lapointe.

«On regarde dans le passé de chaque chauffeur. Pour avoir un permis, de toute manière, ça prend un casier vierge de cinq ans. Ensuite, on rencontre les chauffeurs et on explique les règlements. Et évidemment, la consommation d'alcool fait partie des comportements interdits», rappelle M. Lapointe.

Depuis maintenant un an, les nouveaux conducteurs qui demandent un permis à la Société de l'assurance automobile du Québec doivent fournir un certificat attestant qu'une vérification de leurs antécédents judiciaires a été réalisée. Et le dossier judiciaire doit être vierge pour les cinq dernières années.

Cette nouvelle mesure est entrée en vigueur en décembre 2014. Les conducteurs qui avaient déjà leur permis devront également se soumettre à cette nouvelle règle au moment de leur renouvellement. S'il est reconnu coupable d'avoir conduit sous l'effet de l'alcool, le chauffeur de Saguenay ne pourra donc plus travailler dans ce milieu.

Outre ce conducteur, trois autres individus ont été arrêtés pour les facultés affaiblies dans la soirée et la nuit de samedi. Un d'entre eux a été intercepté après un délit de fuite. Et dans le cas d'un autre, c'est la drogue qui serait à l'origine des facultés affaiblies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer