Cédrika: la Sûreté du Québec plie bagage

La Sûreté du Québec a quitté les lieux... (François Gervais)

Agrandir

La Sûreté du Québec a quitté les lieux des recherches, mardi, dans le dossier de Cédrika Provencher.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Sûreté du Québec (SQ) a terminé les recherches sur le site de la découverte, le 11 décembre dernier, d'ossements de Cédrika Provencher.

Le mémorial à la mémoire de Cédrika Provencher... (François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Le mémorial à la mémoire de Cédrika Provencher a été démantelé mardi par des bénévoles et des agents de la Sûreté du Québec. Les peluches, messages de sympathie et fleurs seront remis à la famille. 

François Gervais

La Sûreté du Québec a terminé mardi la... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

La Sûreté du Québec a terminé mardi la recherche d'indices pour retrouver le meurtrier de Cédrika Provencher.

François Gervais, Le Nouvelliste

«Cette journée-là, les policiers ont débuté leurs recherches sur le terrain pour recueillir des indices supplémentaires afin de résoudre l'enlèvement et le décès de la jeune fille. Par moments, plus de 200 policiers ont prêté main-forte aux recherches, avec la participation du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale», a expliqué la Sûreté du Québec dans un communiqué de presse. 

«Les recherches sont maintenant terminées dans le périmètre établi. Cependant, si l'enquête le requiert, il n'est pas exclu que des policiers retournent sur les lieux au printemps prochain.»

Ce secteur densément boisé de Trois-Rivières a été passé au peigne fin par les policiers ces derniers jours afin de trouver des indices pouvant élucider le meurtre de la fillette disparue en 2007.

La Sûreté du Québec est toutefois demeurée très avare de commentaires depuis le début des recherches. La situation n'était pas différente mardi, alors que l'arrêt des recherches a été annoncé par voie de communiqué de presse. 

«La Sûreté du Québec est satisfaite du travail effectué; un tel travail qui requiert beaucoup de minutie de la part des membres. Rappelons également qu'en plus de passer au peigne fin le site, plusieurs centaines d'informations ont été reçues par les enquêteurs depuis les 10 derniers jours», a ajouté le corps policier dans son communiqué. 

Rappelons que toute information concernant cette enquête peut être communiquée de façon confidentielle à la centrale d'information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264. Depuis la découverte des restes de Cédrika Provencher, la Sûreté du Québec a reçu plus de 200 informations provenant du public.

Vers 16 h 30, les policiers avaient terminé la vaste opération de recherche d'indices entreprise à la suite de la découverte des restes de Cédrika Provencher. Le périmètre policier était levé et plus aucun agent n'était présent. 

Le grand-père de Cédrika Provencher ne souhaitait pas mardi accorder d'entrevue sur la fin de l'opération de recherche d'indices. Henri Provencher avoue qu'il doit maintenant vivre son deuil loin des médias.

L'entreprise Abritech a offert mardi matin un abri... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

L'entreprise Abritech a offert mardi matin un abri pour protéger les offrandes laissées sur place. L'abri n'aura toutefois servi qu'une seule journée. 

François Gervais

Le mémorial a été démonté

Le mémorial temporaire érigé non loin du périmètre policier a été démantelé en après-midi. Les nombreuses peluches et fleurs laissées sur place par les citoyens de partout au Québec touchés par le triste sort qu'a connu Cédrika Provencher ont été soigneusement rescapées par Jacqueline Lafrance ainsi que son conjoint Jean-Pierre Gaboury. Le couple a été aidé par des agents de la Sûreté du Québec. Ces témoignages de sympathie seront ensuite remis à la famille de Cédrika Provencher. 

«Je souhaite que tous les Québécois se mobilisent pour encourager la famille de Cédrika, dont son grand-père Henri. Il a créé la Fondation Cédrika Provencher qu'on doit soutenir», a souligné Jacqueline Lafrance. 

Plus tôt dans la journée, un groupe de l'entreprise Abritech est venu installer un abri pour protéger le mémorial à la mémoire de Cédrika. Le propriétaire de l'entreprise, Kurt Héroux, souhaitait ainsi aider Jacqueline Lafrance qui désirait protéger les offrandes laissées sur place des intempéries. Lui et son équipe ont bien sûr été touchés par le destin de Cédrika. Avec la fin des recherches, l'abri n'aura finalement servi que quelques heures. 

«C'était important pour nous que la famille puisse avoir tous les messages de sympathie de la population», a précisé Kurt Héroux. 

«On voulait faire en sorte que les messages soient propres pour la famille de Cédrika. Quand on est arrivé en matinée, on a déneigé les toutous. On a mis les messages en évidence pour que les personnes puissent se recueillir.» 

L'abri a été offert à la Fondation Cédrika Provencher. Celle-ci pourra l'utiliser ou la vendre. «Elle pourra se faire un peu d'argent avec l'abri», a noté M. Héroux.

Un parc en l'honneur de Cédrika?

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, a suggéré que le parc Chapais soit renommé en l'honneur de Cédrika Provencher. Bien que plusieurs démarches restent à réaliser, le premier magistrat souhaite que la mémoire de la jeune fille soit conservée. 

Ce parc, souvent fréquenté par Cédrika, est situé à un jet de pierre de l'endroit où a été vue pour la dernière fois la fillette en 2007.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer