Cédrika: «plusieurs dizaines» de policiers continuent les recherches

La Sûreté du Québec se limite à dire... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

La Sûreté du Québec se limite à dire que «plusieurs dizaines» de policiers sont sur le site de recherches dans le dossier de Cédrika Provencher en ce lundi matin.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En ce lundi matin, plusieurs dizaines de policiers se trouvent encore sur le site des recherches d'indices en lien avec la découverte des ossements de Cédrika Provencher le vendredi 11 décembre dernier. Contrairement à la semaine dernière, la Sûreté du Québec se refuse à préciser le nombre exact de policiers sur le terrain.

Rappelons que cette fin de semaine, la SQ avait ratissé le site avec des effectifs réduits par rapport à la semaine qui venait de s'écouler. Une cinquantaine de policiers étaient sur place samedi et dimanche, alors qu'on en a compté 200 de lundi à vendredi.

Samedi, les projecteurs ont davantage été braqués sur Cédrika et sa famille, alors qu'une vigile a rassemblé quelque 150 personnes au parc Chapais à Trois-Rivières, où le fillette avait été vue la dernière fois le 31 juillet 2007.

Au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, plus de 700 bougies ont été allumées et déposées près de l'autel du sanctuaire, alors que les fidèles étaient invités à prier pour l'enfant et ses proches. Le grand-père de Cédrika, Henri Provencher, était présent aux deux rendez-vous.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer