Cédrika Provencher: les recherches se poursuivent

Dimanche, les policiers ont étendu leurs recherches aux... (Olivier Croteau)

Agrandir

Dimanche, les policiers ont étendu leurs recherches aux abords de l'autoroute 40 Est, reportant leur attention à contre courant vers l'ouest

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après une semaine intensive sur le terrain, la Sûreté du Québec a poursuivi ses recherches, en fin de semaine, en bordure de l'autoroute 40 en direction est. Armés de sarcloirs, une cinquantaine de policiers n'ont pas perdu espoir de mettre à jour des indices supplémentaires qui pourraient aider les enquêteurs à faire la lumière sur le décès de la jeune Cédrika Provencher.

Les témoignages de sympathie ont continué à s'accumuler... - image 1.0

Agrandir

Les témoignages de sympathie ont continué à s'accumuler sur un petit autel improvisé à l'orée du périmètre de sécurité érigé par la Sûreté du Québec.

Même si Environnement Canada prévoyait quelques flocons de neige samedi après-midi, la chance aura finalement accompagné les policiers dans leurs recherches. Samedi, ils ont concentré leurs efforts au sud de l'autoroute Félix-Leclerc (40), soit à l'est de la route Bradley. Ils ont été à pied d'oeuvre jusqu'à ce que la noirceur tombe sur le poste de commandement.

Dimanche, une cinquantaine de policiers ont repris le flambeau, cette fois plus à l'ouest de la sortie 210 de l'autoroute 40 Est, longeant l'autoroute en direction ouest.

Il n'a pas été possible de connaître l'effectif policier qui sera appelé sur place lundi.

Rappelons que le 11 décembre dernier, des chasseurs retrouvaient le crâne de Cédrika Provencher, disparue depuis le 31 juillet 2007. Aussitôt avertie, la Sûreté du Québec érigeait un poste de commandement sur une lisière de forêt dense située à la frontière entre Trois-Rivières et la municipalité de Saint-Maurice.

Par ailleurs, les témoignages de condoléances ont continué à affluer samedi, mais plus particulièrement dimanche, sur le petit autel improvisé à l'orée du périmètrede sécurité érigé par la Sûreté du Québec. Les peluches, fleurs, chandelles se comptent désormais par centaines.

Enfin, la Sûreté du Québec indique que toute information relative à cette enquête peut être communiquée, et ce, de façon confidentielle, à la Centrale d'information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer