Une policière de la Sûreté du Québec accusée de fraude

La policière Julie Bergeron est accusée de fraude....

Agrandir

La policière Julie Bergeron est accusée de fraude.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Collaboration spéciale) Une policière du poste de la Sûreté du Québec de La Tuque fait face à trois chefs d'accusation dans une histoire de fraude envers une compagnie d'assurances.

Son dossier reviendra devant le juge au mois de février. En attendant la suite des procédures judiciaires, la Sûreté du Québec a confirmé que Julie Bergeron était suspendue avec solde.

Julie Bergeron est accusée d'avoir fait un faux document, entre le 3 avril et le 3 juin dernier, soit un devis ou autres documents avec l'intention qu'ils soient employés ou qu'on y donne suite comme authentique au préjudice d'une compagnie d'assurances.

Elle est également accusée, entre le 3 avril et le 3 juin 2015, d'avoir employé un document contrefait.

La policière dans la trentaine devra également répondre à une accusation d'avoir, par la supercherie, le mensonge ou autre moyen dolosif, frustré la compagnie d'assurances d'une valeur ne dépassant pas 5000 $.

«Ces dossiers sont référés à la Direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec», a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer