Du soutien pour les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux

Les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux,... (Photo: archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux, fréquentée par Cédrika Provencher avant sa disparition, ont eu droit au soutien d'une équipe d'intervention en situation de crise lundi.

Photo: archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les élèves et le personnel de l'école Jacques-Buteux, fréquentée par Cédrika Provencher avant sa disparition, ont eu droit à du soutien professionnel, lundi.

Une équipe d'intervention en situation de crise a été dépêchée sur place en cette première journée de classe depuis que les ossements de la fillette ont été retrouvés dans un boisé de Trois-Rivières, mettant fin à l'angoissante incertitude quant à son sort.

Des psychologues et des intervenants psycho-sociaux ont été présents toute la journée lundi pour appuyer les membres de l'équipe-école, et les outiller pour accompagner les élèves en réaction à la nouvelle de la fin atroce de Cédrika, enlevée le 31 juillet 2007 à l'âge de neuf ans.

La mère de la victime, Karine Fortier, travaille aussi à l'école Jacques-Buteux, ce qui rend encore plus intense ce développement majeur dans le dossier de la disparition de l'enfant.

Dans le souci d'épauler son personnel, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy propose un programme d'aide aux employés, accessible à ceux qui en ressentiraient le besoin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer