Vol de sirop d'érable: deux ans dans la collectivité pour Martin Proulx

Entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec à Saint-Louis-de-Blandford.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Martin Proulx de Frampton a écopé d'une peine de deux ans de prison qu'il pourra cependant purger dans la collectivité pour avoir participé au vol de sirop d'érable dans l'entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec à Saint-Louis-de-Blandford.

Ce dernier avait plaidé coupable en mars dernier à un chef de recel. Il avait reconnu avoir eu en sa possession du sirop d'érable sachant qu'il avait été volé. Les gestes ont été commis dans la période comprise entre le 1er août 2011 et le31 juillet 2012 à Lévis, Saint-Nicholas et Sainte-Lucie-de-Beauregard. Un rapport présentenciel avait ensuite été confectionné.

Martin Proulx avait été embauché par Richard Vallières, l'un des principaux suspects dans cette affaire. À partir d'octobre 2011, il avait notamment eu pour travail de décharger les camions transportant les barils de sirop, de transvider le précieux liquide dans d'autres contenants pour ensuite remplir d'eau les barils. Il avait ainsi travaillé un total de 48 jours.

Lors de son retour en cour lundi au palais de justice de Trois-Rivières, la Couronne représentée par Me Julien Beauchamp-Laliberté et l'avocat de la défense Me Alexandre Biron ont finalement proposé une suggestion de sentence au juge qui a par la suite été entérinée.

Celle-ci tient compte de son implication plus constante et plus longue que celle de certains co-accusés mais aussi de sa collaboration avec les autorités policières, du respect de ses conditions depuis son arrestation et du fait qu'il représente désormais un actif pour la société. Il devra également respecter une probation de deux ans.

Rappelons que 9500 barils contenant six millions de livres de sirop d'érable d'une valeur totale de plus de 18 millions $ avaient été volés en l'espace d'un an et transportés par camion dans d'autres entrepôts un peu partout au Québec et même au Nouveau-Brunswick afin d'être écoulés sur le marché noir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer