Accusé d'avoir loué des condos en Floride dont il n'était pas le propriétaire

Pascal Leroy aurait floué au moins 17 personnes... (Bloomberg)

Agrandir

Pascal Leroy aurait floué au moins 17 personnes provenant des quatre coins du Québec qui désiraient louer des condos en Floride. Le montant de la fraude dépasse les 30 000 $.

Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une série de fraudes vient d'être mise au jour au palais de justice de Trois-Rivières avec l'arrestation de Pascal Leroy, un individu de Laval.

L'individu âgé de 29 ans aurait floué au moins 17 personnes provenant des quatre coins du Québec qui désiraient louer des condos en Floride. Le montant de la fraude dépasse les 30 000 $.

Une première plainte a été logée en octobre 2014 par des gens de Sainte-Anne-de-la-Pérade. D'autres plaignants se sont ensuite manifestés dans les mois suivants, ce qui a donné lieu à l'émission d'un mandat d'arrestation contre Pascal Leroy. Ce dernier a été arrêté mardi dernier.

Le procureur de la Couronne, Me Julien Beauchamp-Laliberté, a porté contre lui trois chefs de fraude dont un de plus de 5000 $ qui contient la dénonciation conjointe pour la majorité des plaignants. Ces derniers proviennent de 15 municipalités du Québec. La période visée par les accusations se situe entre décembre 2013 et janvier 2015.

Leroy, qui se décrivait comme un intermédiaire, aurait placé sur Internet des annonces de condos à louer qui ne lui appartenaient pas. En fait, il pouvait s'agir de copies d'annonces existantes ou qui l'avaient déjà été dans le passé.

Sans même rencontrer personnellement les personnes intéressées, il aurait exigé d'elles des dépôts pour confirmer la réservation du condo. Les montants variaient entre 800 $ et 3000 $ chacun. En retour, le suspect leur faisait parvenir un contrat et leur demandait de se rendre en Floride directement pour récupérer les clés du condo.

Le problème est que le suspect disparaissait ensuite sans donner de nouvelles à ses victimes. Certaines d'entre elles se sont même rendues en Floride pour finalement se retrouver devant rien. Par exemple, le condo n'était plus ou pas à louer ou encore l'adresse n'était pas la bonne.

Pascal Leroy a comparu jeudi. La Couronne ne s'est pas objectée à sa remise en liberté mais le prévenu devra respecter plusieurs conditions.

Il devra notamment fournir une caution de 1000 $ avec dépôt et un engagement financier de 15 000 $ sans dépôt. Il devra aussi fournir la liste de clients à rembourser et procéder au remboursement sous la supervision d'un policier. Il lui sera interdit d'avoir un ordinateur et d'accéder à Internet, d'effectuer des transactions bancaires relatives à un compte appartenant à un tiers et d'avoir en sa possession des documents bancaires comme des cartes de crédit, cartes de débit et chèques qui ne sont pas libellés à son nom.

Sa cause a été reportée au 18 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer