Les faits divers en bref

Plutôt deux policiers qu'un seul (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Plutôt deux policiers qu'un seul

Ce n'est pas un, mais bien deux policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières qui se sont jetés à l'eau, mardi dernier au parc portuaire, afin de venir à la rescousse d'un homme qui sombrait dans le Saint-Laurent.

Dans les pages du Nouvelliste, jeudi, le porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières rapportait qu'un policier n'avait écouté que son courage, mardi vers 19 h, en plongeant dans le fleuve pour sauver un citoyen. «Le policier a réussi à tenir l'homme hors de l'eau durant une quinzaine de minutes, malgré la température très froide», expliquait-il alors. Or, après vérifications, ce sont plutôt deux policiers qui, tour à tour, ont sauté du haut du parapet de béton dans les eaux sibériennes et noires du fleuve.

«C'est par la suite qu'on a su qu'il y avait deux policiers», précise Carole Arbelot, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières.

Ainsi, après qu'il eût vu son collègue se débattre dans les vagues, soutenant non sans peine la tête de la victime en dehors de l'eau durant une quinzaine de minutes, un deuxième policier n'a pas hésité à porter assistance à son acolyte. «Un premier policier a plongé. Étant donné que cela a quand même été long avant qu'il [la victime] ne soit récupéré, le policier étant gelé, l'autre est venu en renfort. À cause de la température, il commençait à trouver ça difficile de maintenir la victime hors de l'eau», note Mme Arbelot.

Incapables de hisser cette dernière sur la terre ferme, les deux policiers sont ainsi demeurés dans l'eau jusqu'à ce qu'un bateau de la Garde côtière canadienne leur porte assistance. Rappelons que mardi dernier, la température avoisinait le point de congélation à Trois-Rivières.

Un geste de courage qui pourrait bien porter aux nues les deux policiers. Dans la positive, la Direction de la Sécurité publique de Trois-Rivières devra déposer la candidature de ses employés sur le bureau du ministère de la Sécurité publique du Québec.

Notons que deux policiers cumuleraient chacun une dizaine d'années d'expérience au sein du corps policier trifluvien.

Accident sur la route 348 à Sainte-Ursule

Une collision impliquant une automobile et un poids lourd est survenue vendredi matin, vers 10 h, sur la route 348 à la hauteur de Sainte-Ursule.

Les circonstances à la source de cet accident demeurent nébuleuses. La victime, qui se trouvait derrière le volant du véhicule, a été conduite à l'hôpital pour y soigner des blessures jugées sérieuses. Cependant, on ne craindrait pas pour sa vie. Les pinces de désincarcération n'ont pas été nécessaires. Le conducteur du camion de fort tonnage, un homme âgé dans la trentaine, n'aurait pas été blessé.

Le ministère de l'Environnement a été mandaté sur place pour colmater une légère fuite d'essence qui s'écoulait du camion de transport. La route 348 a été fermée à la circulation jusqu'à midi. Rappelons que depuis octobre dernier, la Sûreté du Québec de la MRC de Maskinongé a intensifié sa présence sur cette artère routière, le ministère des Transports du Québec ayant réduit la vitesse maximale de 80 kilomètres à l'heure à 70 kilomètres à l'heure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer