Le permis d'alcool du bar Le Rebel révoqué pour 65 jours

La Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec a suspendu le permis... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec a suspendu le permis d'alcool du bar Le Rebel de Sainte-Perpétue, et ce, pour une période de 65 jours.

L'établissement a en effet été reconnu coupable d'avoir eu en sa possession plusieurs bouteilles d'alcool non timbrées en 2013 et 2014. Dans un premier temps, les policiers se sont rendus au bar le 10 janvier 2013 pour y faire une perquisition. Ils y ont saisi 37 bouteilles d'alcool et de vin de petits et grands formats (25,69 litres au total), dont le timbre de droit de la Société des alcools du Québec n'était pas apposé sur les contenants.

Ils ont aussi retrouvé un sac de plastique-aluminium de vin rouge de 4 litres de marque inconnue et un vinier de marque L'Auberge. Selon le rapport d'expertise de la SAQ, le chimiste a conclu que le sac qui se trouvait dans la boîte n'était pas le sac original. 

Puis, le 28 mars 2014, les policiers y sont retournés pour y saisir cette fois-ci 284 bouteilles et canettes de bière et boissons alcooliques pour un total de 96,7 litres qui n'étaient pas timbrées ni même marquées (mention CSP ou timbre). 

Lors d'une audience tenue le 1er septembre 2015 à Québec, la responsable du bar Karyn Thuot a admis les faits. Elle a cependant expliqué que les événements étaient survenus dans le contexte d'une séparation difficile puisque son ex-conjoint était également associé dans le bar.

Elle a également dû prendre les moyens pour éviter la faillite de l'établissement. 

Une proposition commune a été faite devant les commissaires et Mme Thuot a déposé un engagement volontaire. 

Dans une décision rendue le 6 octobre dernier, le tribunal a conclu que la sanction de 65 jours proposée était raisonnable. 

Le permis de bar et de terrasse est donc suspendu depuis la mise sous scellé des boissons alcoolisées.

On peut lire le jugement ici.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer