Des milliers de $ en équipements volés sur une terre à bois

Pierre Auchu et Martin Borgia offrent une récompense... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pierre Auchu et Martin Borgia offrent une récompense de 500 $ dans l'espoir que les individus qui leur ont volé pour des milliers de dollars en équipements sur leur terre à bois soient arrêtés.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Luc-de-Vincennes) Colère et frustration. Martin Borgia et Pierre Auchu n'en reviennent toujours pas. Des individus sont entrés sur leur terre à bois à Saint-Luc-de-Vincennes, vers 7 h, mercredi dernier, et se sont emparés d'à peu près tout ce qu'ils ont croisé sur leur chemin dont une chargeuse à bois de 12 000 $.

 La chargeuse à bois qui a été volée. ... (Facebook) - image 1.0

Agrandir

 La chargeuse à bois qui a été volée. 

Facebook

Un des individus qui aurait commis le vol... (Facebook) - image 1.1

Agrandir

Un des individus qui aurait commis le vol sur cette terre à bois privée, située à Saint-Luc-de-Vincennes.

Facebook

Dans l'espoir de faire progresser l'enquête, les deux beaux-frères offrent même une récompense de 500 $ à celui ou celle qui fournira de l'information permettant de mener à l'arrestation des coupables. Ils font d'ailleurs circuler des photos des présumés voleurs sur Facebook.

«On s'est fait voler pour 15 000 $ à 20 000 $ d'équipements sur notre terre à bois Je me suis fait voler une chargeuse à bois de 12 000 $ et l'équipement qu'il y avait autour. Ils se sont gâtés», déplore M. Auchu. Ils ont notamment dérobé le motocross de la fille de M. Borgia.

Les malfaiteurs sont aussi entrés par effraction dans la maison, située sur leur propriété. «Ils ont pris un système de son, une arme à feu, un caisson d'habits de chasse, des manteaux d'hiver, de l'essence, des outils, des bottes de chasse, un tapis etc. Ils ont même pris des affaires personnelles comme des shorts. Ça va jusqu'à des serviettes et des débarbouillettes. S'ils avaient eu une remorque de 53 pieds, je pense qu'ils l'auraient remplie.»

 Le véhicule suspect. Il s'agirait d'un Chevrolet Blazer.... (Facebook) - image 2.0

Agrandir

 Le véhicule suspect. Il s'agirait d'un Chevrolet Blazer.

Facebook

Un vol qui reste en travers de la gorge des deux hommes. «On ressent de la frustration, de la peine. On travaille fort, et eux, ils arrivent et ils viennent violer ta vie privée. Ça fait mal au coeur», s'indigne M. Auchu.

Des caméras de surveillance ont filmé les individus ainsi que leur véhicule, un Chevrolet Blazer argent, possiblement des années 2000 à 2005. 

M. Auchu croit qu'une partie du matériel volé est peut-être destinée à un chalet ou à un camp forestier. Il espère que si les suspects tentent de vendre l'équipement dont la chargeuse à bois, ils se feront prendre étant donné la diffusion de ce vol dans les médias.

MM. Borgia et Auchu sont assurés. Mais au-delà de l'argent, la sensation que leur refuge a été profané, pillé, les touche profondément. «Ça fait mal au coeur. Oui, on est assurés, mais ma chargeuse, c'était ma bébelle, et du jour au lendemain, ce sont eux qui vont s'amuser avec. On a du bois qui attend. Mon beau-frère et moi, on se casse la tête depuis ce temps-là. On a de la misère à dormir», confie M. Auchu. «C'est mon dada, c'est mes tripes. Ils sont venus chercher quelque chose qui me tenait beaucoup à coeur», ajoute-t-il.

Toute information peut être transmise au poste de la MRC des Chenaux de la Sûreté du Québec au 418-325-2272.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer