Alerte à la bombe: quatre jeunes arrêtés en Outaouais

Le Cégep de Trois-Rivières a reçu le courriel... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Cégep de Trois-Rivières a reçu le courriel menaçant envoyé dans plusieurs institutions scolaire mardi.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le quotidien Le Droit d'Ottawa a appris que quatre jeunes auraient été arrêtés en lien avec les appels à la bombe qui ont bouleversé une partie du réseau scolaire, mardi, un peu partout dans la province.

Selon Le Droit, il s'agirait de mineurs qui pourraient comparaître au palais de justice de Gatineau mercredi, ou être libérés sous promesse de comparaître ultérieurement.

La Sureté du Québec n'a pas encore confirmé ces informations.

En Mauricie, cinq écoles de la Commission scolaire de l'Énergie ont reçu des menaces par un courriel envoyé par le groupe nommé «Sceptre rouge».

Les écoles Antoine-Hallé de Grand-Mère, de la Passerelle de Notre-Dame-de-Montauban, des Bâtisseurs et des Explorateurs de Shawinigan-Sud et des Boisés à Saint-Alexis-des-Monts ont été évacuées par mesure préventive.

Le Cégep de Trois-Rivières a également reçu un courriel menaçant. Il n'a toutefois pas été évacué. La Sécurité publique de Trois-Rivières a mené une fouille préventive dans les deux pavillons.

Plus de détails à venir

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer