Les faits divers en bref

Une alarme incendie a forcé l'évacuation du CPE... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une alarme incendie a forcé l'évacuation du CPE la Clé de Champs à La Tuque.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le CPE la Clé des champs évacué

La matinée n'aura pas été de tout repos, mardi, au CPE la Clé des Champs de La Tuque. Une alarme incendie s'est déclenchée vers 8 h 15. Heureusement, petits et grands sont sortis à temps et personne n'a été blessé.

«On a fait comme dans nos pratiques. On est tous sortis au point de rassemblement, mais on savait que ce n'était pas une pratique», a souligné Annie Pothier, directrice du CPE la Clé des Champs.

Compte tenu du temps peu clément, les enfants ont été redirigés dans le gymnase de l'école voisine. Une entente existait déjà avec l'école Marie-Médiatrice. Les responsables du service de garde ont appelé les parents afin qu'ils puissent venir chercher leurs enfants.

À leur arrivée, les pompiers du Service incendie de La Tuque ont constaté qu'il y avait de la fumée apparente. «L'évacuation était pratiquement complétée à notre arrivée. Ils ont fait ça dans les règles de l'art. [...] Les pompiers ont procédé à une première vérification. Ils ont trouvé le lieu d'origine qui était au niveau de la chambre électrique», a expliqué le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de La Tuque, Serge Buisson.

Le Service incendie a demandé que le propriétaire des lieux fasse appel à un maître électricien pour déterminer le point d'origine. «C'est avec l'aide de l'électricien qu'on a pu déterminer que c'était vraiment l'appareil de ventilation qui était en défaut. On sait par expérience qu'il y a eu des rappels sur les systèmes Venmar. On va vérifier de notre côté si c'était un des systèmes touchés par un rappel», a affirmé M. Buisson.

Une vingtaine de pompiers ont été mobilisés sur les lieux. Les dommages sont minimes selon le Service incendie.

Un homme arrêté pour trafic de drogue à Shawinigan

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé à l'arrestation d'Amid Nimour, 66 ans, à la suite d'une perquisition en matière de drogue menée mardi matin sur la 3e Rue à Shawinigan. 

L'homme a été accusé plus tard en journée au palais de justice de Shawinigan de trafic de drogue et de possession d'une arme prohibée. 

«Lors de la perquisition, les policiers ont trouvé une centaine de comprimés de méthamphétamine, des médicaments disponibles sous ordonnance, de la cocaïne sous forme de crack, 2000 $ en argent et des cigarettes de contrebande», affirme la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ. 

«Un pistolet à impulsion électrique et une arme de poing ont également été saisis. Les armes seront expertisées pour déterminer si elles sont fonctionnelles». 

La SQ invite la population à communiquer à la Centrale de l'information criminelle de la SQ au 1 (800) 659-4264 pour toute information sur des activités criminelles. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer